Enfants : 6/8 ans

Dessins animés : au programme dans la cour de récré, zappés à la maison

Dessins animés : au programme dans la cour de récré, zappés à la maison

Dès l’école primaire, pendant la récré, les enfants discutent des dessins animés qu’ils regardent à la maison : « On joue à faire comme si on était Ladybug et Chat noir ? », « Eh, tu as vu le dernier épisode des Winx ? ». Ces dessins animés, certains parents ne les cautionnent pas. Comment faire alors pour rester fidèle à ses valeurs tout en évitant que son enfant soit exclu socialement ?

 

6/8 ans 

Ils peuvent en faire plus que vous ne le croyez

Ils peuvent en faire plus que vous ne le croyez

Marre d’écoper de tout le boulot à la maison ? Ras-le-bol de vous époumoner pour la moindre demande ? Il est temps de passer aux choses sérieuses : impliquer vos enfants dans des routines et tâches ménagères.

 

6/8 ans 

« Tu me tapes, je te tape ? »

« Tu me tapes, je te tape ? »

Que dire à son enfant lorsqu’un autre l’ennuie ? Lui conseiller de demander à l’agresseur d’arrêter, bien sûr. Mais si celui-ci persiste ? Se défendre ? Raccuser ? La réponse n’est pas simple pour les parents. Elle les renvoie à leurs propres paradoxes : d’un côté, ils s’opposent à toutes formes de violences à l’école ; d’un autre, ils veulent que leur enfant soit respecté. 

 

6/8 ans SantéDéveloppement de l'enfant

Démythifier le somnambulisme chez l’enfant

Démythifier le somnambulisme chez l’enfant

Un enfant sur cinq est somnambule. C’était le cas pour l’auteure de cet article. Ce trouble du sommeil est, somme toute, banal. Mais il continue de susciter de vifs fantasmes. Le somnambulisme fait peur, il décontenance. Face à lui, les parents sont parfois perdus. Comment éviter d’angoisser ? Commençons par le désacraliser.

 

6/8 ans9/11 ans AmourÉducation

« L’amour, c’est pour les filles »

« L’amour, c’est pour les filles »

Les amours de cours de récré, avouez-le, aujourd’hui adultes, vous n’y croyez pas. Pourtant, souvenez-vous. Les sentiments fiévreux que vous avez portés à l’un ou l’une. Vous rentriez de l’école transporté·e·s, persuadé·e·s que vous aviez trouvé la moitié de votre âme. Celui ou celle avec qui vous alliez vivre d’un sentiment pur, profond et puissant. Nous en parlons avec Kevin Diter à qui les enfants ont ouvert leur cœur dans le cadre de sa thèse sur l’enfance et les sentiments. Il nous raconte ses conversations sur l’amour et l’amitié. Il en ressort convaincu d’une chose : l’amour ne devrait avoir ni sexe, ni âge.