Loisirs et culture

Anima 2024 : qualité et quantité toujours au programme

Rendez-vous incontournable du congé de détente, le festival Anima livrera sa 43e édition du 23 février au 3 mars. Comme toujours, de nombreuses pépites d’animation envahiront les écrans, mais cet opus 2024 sera aussi l’occasion de quelques nouveautés.

Durant le congé de détente, les jours peuvent être encore froids, gris, pluvieux. Difficile alors d’envisager une grande balade en forêt ou une journée à la Côte… au contraire d’une virée ciné avec toute la smala. Une destination évidente : le festival Anima et sa collection de films d’animation où se mêlent qualité, diversité, émotions et surprises.
Pour l’édition 2024, le programme s’annonce donc encore une fois alléchant. Ça commence avec le film d’ouverture, le virtuose Mars Express, premier long métrage d’animation de Jérémie Périn dans l’univers de la science-fiction. La sélection officielle comporte elle aussi des films déjà reconnus pour leur qualité, comme 27 de Flora Anna Buda, primé au festival d’Annecy, ou Un genre de testament de Stephen Vuillemin, qui a reçu une récompense à Zagreb (Croatie).

La science-fiction mise en avant

Difficile, ici, de faire une présentation détaillée, tant les films sont nombreux à être projetés sur les écrans (voir En chiffres). On ne peut que vous conseiller de vous lancer dans le programme (révélé dans son intégralité le 30 janvier) et de dénicher en famille le ou les films qui vous font le plus envie. En parlant d’envie, impossible de passer sous silence cette nouveauté de l’édition 2024 qui, on en est absolument certains, fera le bonheur de vos petitꞏes tout comme de vos grandꞏes : la plaine de jeux digitale (à partir de 3 ans).
Autre nouveauté, le très chouette « focus » science-fiction durant toute la semaine. Il se décline autour de la projection à la Cinématek de huit classiques du genre (Astro Boy, Monsters vs. Aliens...) ou encore de Batteries Included, une expo sur les robots de Jan De Coster. Et pour en finir avec les nouveautés, signalons que le cinéma Marni, situé à deux pas du Flagey, rejoint le festival, offrant ainsi la possibilité de trente séances supplémentaires et que le festival inaugurera cette année le quatrième logo de son histoire.

LE JURY

Comme chaque année, le festival Anima accueille des pointures dans son jury. On y retrouvera ainsi Barry Purves, réalisateur, animateur, scénariste nommé aux Oscars ; Rocío Alvarez, peintre, illustratrice et réalisatrice espagnole connue notamment pour ses fresques réalisées pour la Stib ; Steven Henderson, le directeur du très réputé Manchester Animation Festival.

ANIMA EN CHIFFRES

  • 1 200 œuvres passées à la loupe
  • 170 courts métrages sélectionnés
  • 80 titres en compétition officielle, dont 24 nouveautés belges
  • 66 films hors compétition
  • 32 pays représentés, dont 21 européens

ET AUSSI…

Le festival a pris la bonne habitude de se décliner aussi en Wallonie et en Flandre. Le programme pour Namur, Liège ou encore Charleroi est à retrouver sur le site du festival.r

EN PRATIQUE

Du 23/2 au 3/3 dans les cinémas Flagey, Marni et à la Cinématek.
Tarif normal : 8,50€ - Pass 5 séances : 32€ - Tarif enfant (moins de 12 ans) : 6,50€ - Passeport entrée libre (sauf masterclass) : 75 €

Infos et programmation complète

À LIRE AUSSI

Une mère suffisamment bonne ?

Loisirs et culture

Une mère suffisamment bonne ?

La Colline aux cailloux

Loisirs et culture

La Colline aux cailloux

Un festival qui a plus d’un tour dans son sac

Loisirs et culture

Un festival qui a plus d’un tour dans son sac

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies