Développement de l'enfant

Après dix pipis dans le pot, tu gagnes un Lego

Il est parfois difficile, redouté par certains parents, exigé par de nombreuses écoles... Le passage des couches au petit pot reste une grande étape pour nos bambins. Une victoire même, souvent récompensée. Une bonne idée ?

Sarah, maman de Anaëlle, 6 ans, Simon, 4 ans et Thiméan, 2 ans
« Je suis contre les récompenses à la base. Mais j'y ai eu recours avec notre petit dernier, en dernier espoir. Après dix pipis dans son pot, il pouvait choisir un livre au magasin. Ça a parfaitement fonctionné. Les aînés ont aussi voulu ce système, mais je ne me sens pas à mon aise de coter et de récompenser des comportements normaux selon moi. »

Élodie, maman de Nell, 6 ans et Lohen, 19 mois
« Pour ma plus grande, je collais sur son pot un smiley fluo qu’elle choisissait quand elle faisait dedans ! Hasard ou pas, en quatre jours elle était propre ! »

Emmanuelle, maman de Lisette, 8 ans, Lucien, 5 ans et Emile 17 mois
« Quand ma fille fait pipi dans le petit pot, toute la famille l’applaudit et elle reçoit un bonbon. Si elle fait caca, c’est la fête ! Son grand frère ne veut plus s’essuyer les fesses depuis la naissance du petit dernier. Du coup, quand il s’essuie tout seul, il reçoit un bon point. Au bout de dix, il gagne un Lego. On fait ça à défaut de mieux.»

Sophie, maman d’une fille de 2 ans
« J’ai récompensé ma fille lors de l'apprentissage de la propreté. Chaque fois qu'elle allait sur le pot, elle recevait un Smarties. Elle a été propre en un week-end, sans accident. Ça fait maintenant deux mois qu'elle est propre et je commence à laisser tomber les bonbons. »

Djessica, mère de deux jeunes enfants
« Nous aimons être récompensés pour notre travail, je crois que c’est pareil pour nos enfants. Mon grand recevait des DVD quand il faisait caca dans son pot. Après cinq semaines et cinq DVD, il était propre et très fier. Moi aussi ! Le second a déjà des DVD, donc je dois trouver une nouvelle astuce pour le motiver. Je crois que lorsque nous sommes motivés, nous pouvons faire plein de choses pour nous et pour les autres. »

Bernard, père de trois enfants
« Moi, je ne donne pas de récompense mais une punition quand il fait caca à côté du pot ! »

Bernard Filleul : « Récompensons ce bel effort ! »

« Il faut récompenser un enfant qui devient propre avec une valorisation symbolique plutôt qu’avec un objet. Il faut le féliciter quand il réussit cet effort terrible. L’enfant vient montrer son petit pot et dit : ‘J’ai fait dedans’. Il vient le montrer pour qu’on lui renvoie qu’on est content et fier de lui. Après, il va continuer à aller au pot parce qu’il y a ce plaisir qu’il intériorise et qu’il est content de le faire tout seul. Certains enfants ont tellement de plaisir qu’ils restent sur le petit pot, font un peu pipi, puis regardent et sont contents. Ils refont un peu pipi, puis sont à nouveau tout contents. Parce qu’il y a ce plaisir de ‘J’ai réussi à le faire là’. »

Aboude Adhami : « Les couches, une 2e paire de fesses ! »

« Je crois que les ingénieurs les plus intelligents du monde travaillent chez Pampers. Ces génies tentent de rendre le caca et le pipi inodore, invisible, non gênant pour l’enfant. Il peut donc courir, sauter, ça ne sent pas, ça ne fuit pas… On a inventé un système qui fait disparaître le pipi et le caca du bébé.
Alors, quand vous avez passé des mois à dire à votre enfant : ‘Fais caca, tu ne sens rien’, et puis, que du jour au lendemain, vous lui dites : ‘Essaye de contrôler ça’, ce n’est pas si simple. Sur son pot, le petit va serrer les fesses et se dire : ‘Rien ne sort’. Il voit sa maman, mécontente, qui dit : ‘Vas-y, vas-y’. Et puis, à un moment, il relâche ses fesses et il voit sa maman qui lui sourit et lui donne un bonbon. ‘Ah, je comprends ce truc’, se dit l’enfant. Il serre les fesses, oh, elle n’est pas contente. Il relâche les fesses et tout le monde est content.
Alors l’enfant se dit ‘Je vais les emm…’ et il découvre ce plaisir de ne pas faire ce qu’on attend de lui. Il se fait mal, il n’en peut plus, mais il contrôle. Si vous dites à un enfant : ‘Vide tes intestins et tu auras un bonbon ‘, vous l’empêchez de vivre ses pulsions sadiques qu’il doit expérimenter pour forger sa personnalité, pour savoir dire non plus tard.
Donc, récompenser de manière récurrente un pipi ou un caca, c’est substituer un système à un autre, ça peut parfois être dangereux. Mais on peut récompenser une fois l’enfant pour qu’il comprenne ce que c’est, d’avoir vidé son intestin, et que c’est ça qu’on attend de lui. »



C. V. N. et E. W.

HELP !

Quelques pistes pour aider nos enfants à apprivoiser le petit pot sans passer systématiquement par une récompense :

  • En bibliothèque : Le petit livre du caca de Pernilla Stalfelt (Casterman), Comme tout le monde de Guido Van Genechten (Milan Jeunesse), Tu seras la risée du monde de Jean-Paul Nozière (La Martinière).
  • Sur le net, un site spécialisé : nuitsseches.be
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies