Santé et bien-être

Attention, les acariens prolifèrent

Dans nos matelas et coussins, les acariens peuvent pulluler, et encore plus quand les hivers sont doux. Heureusement, il existe quelques trucs pour les éliminer.

Atchoum, snif, beuh. Malgré le soleil, tout le monde n’affiche pas une bonne mine ce matin. Yeux larmoyants, cernés à cause des mauvaises nuits, goutte au nez, éternuements à répétition. C’est sûr, les allergiques aux acariens trinquent en ce moment. Et ça se voit.

Il a fait doux cet hiver, on s’est bien emmitouflé dans nos couettes, on a bien sué, ils se sont régalés, ils ont proliférés. Et voilà qu’ils sont 20 % en plus cette année. Mais comment chasser les acariens ?

Le meilleur conseil, celui qu’on connaît tous et qu’on oublie trop, c’est d’a-é-rer ! Aérer les chambres au moins un quart d’heure tous les jours, lits défaits. Efficace pour chasser l’humidité de l’air qui favorise la reproduction des acariens.

Mais ce n’est pas tout. Coupez le chauffage (si ce n’est pas encore fait). Une température de 18°C, c’est bien pour dormir. Plus, c’est offrir un luxe à ces bestioles bien assez costaudes.

Aspirez. Sur les lits, sous les lits, les moquettes, une à deux fois par semaine. N’y allez pas de main morte, les acariens se cramponnent bien. Après le passage de l’aspirateur, aérez encore votre demeure. Si vous n’avez pas d’aspirateur et que vous comptez en acheter un, choisissez un  aspirateur muni d’un filtre « très haute densité », il  rejette moins de débris d’acariens.  Sans aspirateur, on peut aussi passer les draps à la vapeur. Un peu plus long peut-être mais tout aussi efficace.

Lavez aussi à 60°C. Les draps, housses, rideaux et tous les tissus qui recueillent poils, peau, squames et autre friandise pour les acariens.

Les tapis sont souvent bannis des maisons d’allergiques (sauf les tout petits qu’on peut mettre en machine) car ils finissent en repaires d’acariens. Si vous en avez malgré tout, n’oubliez pas de les secouer, à l’extérieur bien sûr, de les aspirer, de les aérer- avec le risque de déclencher une crise d’éternuement lors de chaque entretien. Vous voilà prévenus.

Si vous avez des bibelots « nids à poussières », lavez-les chaque semaine avec un chiffon humide et pas un plumeau qui ne fait que déplacer les petites crasses.  

Et puis si vous en avez marre de ce combat, déclarez forfait et partez à la montagne. À plus de 1 300 mètres d’altitude, aucun acarien ne pourra vous suivre.



E. W.

Outre l’air et la machine à laver, quelles autres armes pour lutter contre les acariens ?

  • La solution pas chère : saupoudrez du bicarbonate de soude sur lits et tapis
  • La solution « qui sent bon » : un mélange d’huiles essentielles d’HE d’eucaplyptus, de lavande, de menthe (2 cuillères à café de chaque), 2 citrons pressés et 1,5 litre d’eau à vaporiser et laisser sécher.
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies