Loisirs et culture

Radical : un film pour une école libre

Le mercredi, le Ligueur vous propose Ecran parent admis, une rubrique autour d'un film pour les parents. Cette semaine, nous ouvrons le bal avec Radical, film mexicain arrivé sur nos écrans en ce mois de mai. Il donne une vision roborative de l’école à travers la personnalité d’un instituteur qui croit en ses élèves. Tous ses élèves.

Inspiré d’une histoire vraie dont le protagoniste central enseigne encore aujourd’hui dans son école mexicaine, ce film de Christopher Zalla met en avant une approche vivifiante de ce métier incontournable pour nos sociétés. L’histoire fait immanquablement penser au Cercle des poètes disparus, avec Robin Williams. Mais si le film de Peter Weir, multi oscarisé, se déroule dans un lycée de la haute société aristocratique, Radical se situe dans un contexte… radicalement différent, à savoir la petite ville de Matamoros, à l’embouchure du Rio Grande, où règnent la misère et la violence des gangs locaux. On y suit quelques élèves admirablement interprétés par de jeunes comédienꞏnes.Nous suivons avec émotion leurs trajectoires accidentées, d'autant que ces élèves croient en leur école, même si celle-ci ne brille pas par ses résultats aux tests nationaux (leur CEB à eux). Confrontés aux contraintes administratives, aux diktats des programmes et à la corruption (qui les a privés des ordinateurs de leur salle informatique), les membres du personnel ont baissé les bras et se sont fonctionnarisés. C’est dans ce contexte que débarque en 2011 Sergio Correa, interprété par l’acteur Eugenio Derbez qui développe une puissance de jeu à fleur de peau. Enthousiaste, au sourire désarmant, il reprend une classe de sixième. Il déstabilise élèves, collègues et parents par ses méthodes peu orthodoxes où il met l’élève au centre des apprentissages. Certaines scènes sont tout bonnement hilarantes. On notera aussi la personnalité attachante de Chucho, le directeur de l’école, désappointé par l’état de son établissement, désarçonné par cette recrue atypique, mais qui va peu à peu se laisser convaincre avec une réjouissante bonhommie. Plutôt que de se centrer sur les programmes imposés par le ministère, l'instit part des questions de ses élèves et leur apprend à y apporter des réponses par eux et elles-mêmes. Le réalisateur met en avant trois élèves, une gamine qui vit avec son père ferrailleur sur une décharge et qui rêve de devenir astronaute en observant la construction du lanceur de SpaceX de l’autre côté de la frontière, son ami qui est embrigadé malgré lui dans des deals et une fillette obligée de s’occuper de ses jeunes frères et sœurs. Le mérite de Radical est de ne pas édulcorer ces réalités et il vaut mieux être prévenu si on va le voir avec des enfants. Rappelons que l’histoire se passe dans une classe de sixième primaire, âge en dessous duquel on déconseillerait la vision de ce film. Ou alors, certains passages nécessiteront un vrai accompagnement de la part du parent. Prix du public du Festival de Sundance et… d’Ostende, ce film pourrait avoir des accents de feel-good movie, vu les succès remportés par certainꞏes des élèves de Sergio Correa, si ce n’est que le scénario est fidèle à la réalité de l’histoire. L’enseignant lui-même interroge ses pratiques, doute, se remet en question et craquerait s’il affrontait seul la réalité. À l’instar de films récents comme Pas de vague, La salle des profs ou le formidable Amal, Radical met en avant la place de l’école dans le monde d’aujourd’hui. Il nous invite également à accorder plus de confiance à ceux et celles qui accompagnent nos enfants. Un film qui est aussi une ode à la liberté pédagogique qui permet aux enfants de devenir à leur tour des citoyenꞏnes libres et épanouiꞏes.

A lire aussi

Après la pluie

Loisirs et culture

Après la pluie

Tic tac, tac tic, la période des révisions approche

Crèche et école

Tic tac, tac tic, la période des révisions approche

Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci

Loisirs et culture

Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies