Loisirs et culture

Haut les mots !

La littérature jeunesse, c’est aussi une plongée dans la langue française et les jeux de mots ou de sons. Sans se donner nécessairement un objectif pédagogique, cette approche offre à l’enfant la possibilité de se familiariser avec le français.

► Boum !

Pourquoi « Boum » ? Parce qu’on saute avec délectation dans ce grand imagier qui fourmille de détails graphiques, dont certains accompagnés de leur onomatopée. Originalité de celui-ci : il nous plonge dans le déroulé de la vie ordinaire d’un petit garçon qui ne parvient pas à lâcher son bouquin. Chaque double page reprend une scène de son quotidien : le réveil, le petit déjeuner, le passage à la salle de bain, le chemin de l’école, la classe avec tou·te·s les ami·e·s, la cour de récréation, la sieste, la piscine, les vestiaires, le retour en pleine circulation et la traversée d’un chantier (où une femme enceinte et casquée dirige la manœuvre tandis qu’une autre manie la foreuse), le salon où le père passe l’aspirateur et, pour conclure, le secret des secrets pour effacer les bruits de cette journée agitée et savourer… le silence !

Aux parents de jouer le jeu et de donner voix à toutes les onomatopées reprises dans l’album, voire d’en inventer d’autres, pour la plus grande joie des petit·e·s qui adorent jouer avec les sons. À chaque relecture, on découvre de nouveaux détails. Par exemple, que le papa est d’origine africaine et que les écolières et écoliers, comme les ouvrières et les ouvriers, arborent des couleurs de peau différentes. L'occasion d'aborder, mine de rien et sans bruit, les bienfaits de la diversité et du mélange des cultures.

Boum ! Le grand imagier des onomatopées, de Fred Paronuzzi et Mariana Ruiz Johnson (Rue du monde). À partir de 2 ans.

► Un Ananas dans un Bateau

Francesco Pittau vit en Belgique. Il prend ici le large dans un album carré doté d’un moteur à trois temps : sur la page de gauche, une lettre en grand sur un joli fond pastel, sur celle de droite, un animal ou un objet délicatement dessiné en traits fins dans la même couleur pastel, puis vous ouvrez le rabat, et vous découvrez une scène peinte à l’aquarelle : la mer et une barque dans laquelle monte au fur et à mesure chaque élément présenté précédemment. Sans oublier tout un jeu avec des nuages tracés en pointillés !

Au fil des pages, les lettres de l’alphabet défilent et cette nouvelle arche de Noé se remplit. Si le récit invite à sourire de A à Z et… se termine bien, il nous a indirectement rappelé les drames qui se vivent aujourd’hui en Méditerranée.

Un Ananas dans un Bateau, de Francesco Pittau (Seuil jeunesse). Dès 3 ans.

► Homotphonie

Dans le mythe de la mite, « mite et mythe s’imitent ». On peut cuire sans sel, mais pas une selle en cuir. Dans la famille Homophones, il y a aussi le père et la paire, la mère et le maire. La langue française est farceuse et farcie de pièges ! Imaginées par Karine Naccache et illustrées par Serge Bloch, auteur-illustrateur mondialement connu, ces fables « à ne pas prendre mot à mot » se terminent bien souvent par une petite morale comme dans les murmures de la mûre et du mur.

Ce livre propose une belle alternance de pages blanches comme support aux illustrations qui rappellent Miró et de pages colorées d’une belle teinte pastel pour le texte. Un album pour nous faire découvrir également… la joie de lire (nom de l’éditeur) à voix haute. Et à la fin des faims, on en redemandera.

Homotphonie, de Karine Naccache et Serge Bloch (La joie de lire). À partir de 10 ans.



Michel Torrekens

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies