Crèche et école

Inscription en secondaire, qu’est-ce qui change ?

Vous avez un enfant en 6e primaire ? Inutile de vous rappeler que le mois de janvier, c’est le coup de feu d’un marathon qui va vous conduire, pour certain·es, jusqu’en août prochain.

Pour ce cru Inscription 2023-2024, vous allez devoir retenir quelques chiffres. Le premier est tout simple, c’est le chiffre 3. Pourquoi ? Parce qu’au final, tout ce parcours qui conduira votre enfant en secondaire se divise en trois étapes.

  • Première étape, compléter le FUI, le formulaire unique d’inscription de votre enfant. Pas besoin de chercher midi à 14 heures, il vous tombe presque dans les mains. Il vous est en effet transmis par la direction de l’école primaire dans le courant du mois de janvier et au plus tard le 27 janvier 2023. Vous devez signer un accusé pour confirmer la bonne réception de celui-ci, comme du document d’information. Pour une raison ou pour une autre, la direction de l’école n’a pas réussi à vous le remettre en main propre ? Elle doit vous l’envoyer par courrier recommandé avec accusé de réception.
  • Deuxième étape. Nous sommes à présent le 6 février, vous avez entre cette date-là et le 10 mars pour déposer le FUI dans l’école secondaire de votre choix. C’est-à-dire qu’entre temps, vous aurez multiplié les portes ouvertes des établissements qui vous intéressent. Vous aurez formulé de vrais vœux, propres à vos choix.
  • Dernière étape. Autour de la mi-mars, vous recevez un courrier de cet établissement qui vous informe si votre enfant peut y être inscrit directement, s’il est sur liste d’attente ou si sa candidature est rejetée (Voir partie CoGi).

► LE FUI

Le FUI compte deux volets, le premier appelé général avec les informations administratives et le deuxième - confidentiel - où vous indiquez l’école de préférence, ainsi que les choix secondaires. Vous le remplissez en étant attentif/attentive aux adresses et aux priorités. C’est en complétant ce document que vous allez vous frotter au fameux indice composite qui fait tant peur aux parents. De quoi s’agit-il ? De tout un ensemble de critères (huit coefficients différents qu’il faut multiplier ensemble) qui composent une valeur. Elle sert à départager les demandes d'inscription lorsqu'une école secondaire en reçoit trop. Sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) dédié aux inscriptions, il existe un simulateur qui vous permet de comprendre comment le système.
Nous vous annoncions l’an dernier la modification de celui-ci, c’est désormais en vigueur. Le calcul de l’indice composite, qui regroupe huit critères, est donc adapté. Jusque-là, la distance entre le domicile et l’école primaire était un facteur important, la nouveauté 2023, c’est celui de la distance entre le domicile et l’école secondaire qui va devenir le plus fort.
Tous les ans des parents nous rapportent qu’il existe parfois un gap entre ces simulations et la réalité. Prenez donc les résultats avec toute la distance qu’il se doit. De plus, certaines données relatives aux établissements scolaires sont susceptibles de modifications jusqu'à la période d'inscription. Vous pouvez vous faire accompagner au 0800/188 55 pour tous les renseignements relatifs à cette étape.
Le volet confidentiel peut être déposé dans l’école de préférence en version papier ou rempli en ligne en passant par la plateforme « Mon Espace Inscription » avec votre ID électronique ou l’app Itsme, toujours en passant par le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) dédié aux inscriptions. Attention, si le formulaire est déposé en mains propres, l’enregistrement doit se faire avec la présence d’au moins un parent ou d’une personne disposant d’une procuration.

► La CoGI

Voilà, les premières démarches sont terminées. Deux scénarios sont désormais possibles. Le premier, le plus heureux : l’établissement de préférence est dit « incomplet ». Excellente nouvelle pour vous et votre enfant, puisque le chemin de l’inscription est quasiment accompli. Une place est attribuée à l’élève dans l’école, elle sera validée sous réserve de sa réussite à l’examen du CEB en juin. Toute inscription validée est définitive. Génial.
Le deuxième scénario, celui qui angoisse autant les parents que leurs enfants : l’école est complète. Dans ce cas, un classement a été effectué pour départager les demandes. Votre enfant continue donc à être sur la liste d’attente de son établissement de préférence. Dans ce cas, sa demande d’inscription passe devant une commission appelée la Commission de Gouvernance des Inscriptions (CoGI). Au début du mois d’avril, cette commission vous informe de la situation d’inscription de votre enfant (inscription validée, position sur la liste d’attente…).
Ce nouveau système de valeurs et cette nouvelle commission devraient permettre aux parents de bien mieux rencontrer leurs préoccupations.

Un rapide coup d’œil au règlement d’ordre intérieur (ROI) ou au projet pédagogique n’est jamais vain, puisque la façon de faire et la philosophie de l’école y sont présentées

Le mantra ? Tout va bien se passer

Chaque année, des chef·fes d’établissement, tout comme les organes de soutien à la parentalité, nous le répètent : impliquez-vous au mieux dans ces procédures d’inscription, faites des vrais choix. Poussez les portes des établissements, parlez aux élèves et aux profs, humez le terrain, les salles de classes. Faites vous votre propre opinion, pas celle dictée par le bouche-à-oreille ou, pire encore, les informations publicitaires qui circulent à droite et à gauche. Rien ne compte plus que votre ressenti.
L’argument des copains et copines qui s’inscrivent dans le même établissement ? Il est secondaire, si vous nous passez le jeu de mot. En effet, les amitiés de primaire ne sont plus celles de secondaire. Tout change à partir de là, les bottes de sept lieues ont été chaussées. Et l’autonomie, l’indépendance sont les seuls critères qui valent pour votre ado qui n’en finit plus de grandir. Tout cela est à prendre compte. Vous avez de nombreux appuis. On vous rappelle qu’un rapide coup d’œil au règlement d’ordre intérieur (ROI) ou au projet pédagogique n’est jamais vain, puisque la façon de faire et la philosophie de l’école y sont présentées.
Comme toute étape de la scolarité de votre enfant, l’inscription en secondaire, ça se prépare. Parents d’élèves de 6e primaire, vous êtes encore dans les clous, ne ratez pas les étapes clés (visite, FUI, etc.). Parents de 5e primaire, ayez un coup d’avance. Préparez-vous dès cette année, parlez autour de vous des choix de votre enfant. Renseignez-vous sur les portes ouvertes, jetez quelques coup d’œil sur les vidéos de présentation en ligne, déblayez. En un mot : rêvez un peu.

EN PRATIQUE

Les bonnes adresses

  • inscription.cfwb.be : chaque année, on ne peut que saluer les efforts faits par la FWB pour rendre accessibles les informations et accompagner au mieux les parents. Très clair et très pratique, le site met en avant les grandes dates clés. À compléter avec le numéro vert qu’on vous indique de nouveau ici : le 0800/188 55.
  • fapeo.be et ufapec.be: les sites des fédérations de parents d’élèves (réseau officiel et réseau libre) regorgent d’infos pratiques.
  • enseignement.catholique.be : les services juridiques du SeGEC mettent à disposition des parents des infos actualisées expliquant la procédure pour les inscriptions en 1re année commune de l’enseignement secondaire.
  • inforjeunes.be : il permet aux élèves curieux/curieuses et décidé·es de poser toutes les questions qui leur passent par la tête.

ZOOM

Ce qui a changé et ce qui va changer à l’école

Les changements ne se limitent pas à l’indice composite ou à la création de CoGI. De la rentrée de septembre dernier à celle de 2023, l’école continue à faire peau neuve.

Depuis septembre :

  • Côté réforme des rythmes scolaires, on souffle toutes les sept semaines de cours pour deux de congés. La ministre Caroline Désir a reprécisé que l’esprit des vacances, c’est le repos. Si demander de lire un livre durant les vacances est possible à partir de la 3e primaire, on ne peut pas faire crouler l’élève sous les devoirs. 
  • L’école ne peut pas prévoir d’évaluations formatives qui comptent pour le bulletin durant la semaine de rentrée après des vacances.
  • Les fournitures scolaires sont gratuites depuis la rentrée en 1re et 2e primaires, mais des frais facultatifs sont maintenus pour l’achat groupé de manuels et cahiers d’exercice. Concrètement, en P1-P2, les seuls frais facultatifs que les écoles peuvent demander aux familles sont des droits d’accès (piscine, activités culturelles et sportives…), des frais liés aux voyages scolaires (qui sont eux aussi toujours facultatifs).
  • Gratuité toujours, elle gagne du terrain auprès des cantines dans les écoles de l’enseignement différencié en primaire, de la 1re à la 6e.

Récemment :

  • Il est possible pour les élèves de consulter un·e psychologue à l’école via les centres PMS. Quand l’intervention se fait au sein de l’école, elle est gratuite. Quand le centre PMS réoriente les élèves vers des psychologues extérieur·es agréé·es, le ticket modérateur est de 11 €, 4 € pour les bénéficiaires du droit à l’intervention majorée, 2,5 € pour les interventions en groupe. Soit le même tarif que pour le réseau de première ligne.
  • Des négociations sont en cours en ce qui concerne les plafonds pour les voyages, au moins pour les P1-P2.

À la rentrée 2023 :

  • 200 écoles-pilotes vont bénéficier d’un nouveau décret harcèlement scolaire. Des opérateurs implémenteront un cadre anti-harcèlement avec les équipes éducatives. Dans ce sens, un observatoire du climat scolaire va être mis en place.
  • La rentrée 2023-2024 sera marquée également par l’entrée en vigueur du tronc commun pour les 3e et 4e primaires, avec des référentiels communs

À LIRE AUSSI DANS LE LIGUEUR

Janvier 1953 : les devoirs en question

Crèche et école

Janvier 1953 : les devoirs en question

En 2023, la gratuité scolaire, mais moins de congés familiaux

Société

En 2023, la gratuité scolaire, mais moins de congés familiaux

Abonné
Glossaire de l'enseignement belge francophone : au-delà des mots, de vrais changements

Crèche et école

Glossaire de l'enseignement belge francophone : au-delà des mots, de vrais changements

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies