Loisirs et culture

La tournée des marchés de Noël

LA BALADE DU LIGUEUR

Bon, rassurez-vous, on ne va pas vous imposer un rallye des marchés de Noël en Wallonie et à Bruxelles. C’est qu’ils sont nombreux à établir leurs pénates dans nos régions. De Stavelot à Beloeil, de Nivelles à Thimister, chalets, artisans, guirlandes et bougies parfumées déboulent un peu partout avec plus ou moins de bonheur. Il y a toujours cet équilibre entre commerce et magie des fêtes de fin d’année pas toujours facile à atteindre. Le degré d’exigence varie en fonction de la distance parcourue. Pour le petit marché de Noël près de chez soi, on sera moins regardant. Déplacement limité, occasion de rencontrer d’autres familles du coin sur place, cela ressort du petit bonheur simple saisonnier.
Là où ça se corse, c’est lorsqu’on envisage une petite expédition de décembre à plusieurs kilomètres de chez soi. On n’a pas envie de se tromper. Pour se faire déjà une petite idée de la destination, on vous conseille d’aller jeter un œil sur le site VISITWallonia.be. Une soixantaine de propositions vous attendent lorsque vous tapez Noël dans le moteur de recherche. Toutes ne sont pas explicitées, mais d’autres en revanche offrent quelques jolies promesses. C’est le cas de l’animation à Mariembourg où le train du père Noël circule les 9 et 10 décembre avec wagons et lutins de circonstance. Attention, les places sont rares. Il est utile de réserver au 060/31 24 40. Prisé aussi, et sans problème de jauge, Namur (jusqu’au 31 décembre) et son désormais traditionnel parcours lumineux.
Pour fixer son choix, le cadre est évidemment primordial. Si les marchés sont parfois de simples villages éphémères implantés dans les villes et patelins, ils investissent aussi des bâtisses historiques, des endroits prestigieux. À Stavelot, c’est l’abbaye qui sert d’écrin aux réalisations d’une cinquantaine d’artisans (jusqu’au 10 décembre). À Enghien, c’est le château qui accueille une centaine d’exposant·es du 15 au 17 décembre entre fanfare et concerts de saxophones et cors de chasse. À Huy, du 8 au 10 décembre, le parc du château Springuel se révèle parfait en décor de Noël avec ses tours en calèches. Plus insolite, le marché du Bois du Cazier à Charleroi (du 15 au 17 décembre).
Pour s’offrir une belle journée hivernale tout en évasion, pourquoi ne pas combiner la sortie de saison avec une promenade nature ? C’est ainsi l’occasion de visiter le château de Modave, entièrement décoré pour les fêtes de fin d’année entre le 9 décembre et le 7 janvier. Le Ligueur vous avait proposé un itinéraire aux abords de celui-ci, il y a plusieurs mois. Pas mal d’opportunités aussi du côté de Durbuy (jusqu’au 7 janvier) ou encore Maredsous (jusqu’au 25 décembre).
Petite précaution fort utile, vérifiez toujours bien les dates et heures d’ouverture des marchés, elles varient beaucoup d’un endroit à l’autre. N’hésitez pas à passer un petit coup de téléphone à l’organisateur ou à l’office du tourisme pour avoir l’une ou l’autre précision (accès poussettes et PMR, conseils mobilité…), histoire que la magie de Noël n’ait pas à composer avec des aléas parasites.

À LIRE AUSSI

Beaux villages et belles chasses

Loisirs et culture

Beaux villages et belles chasses

Gougnies: prêt·es pour une virée éco-pédagogique ?

Loisirs et culture

Gougnies: prêt·es pour une virée éco-pédagogique ?

Et si on allait faire le tour d’Yvoir ?

Loisirs et culture

Et si on allait faire le tour d’Yvoir ?

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies