Santé et bien-être

Le sport après l’accouchement : on s’y (re)met !

On ne vous le dit jamais assez : le sport est excellent pour la santé. Oui, mais après un accouchement, entre les pleurs de bébé, l’épuisement et éventuellement l’allaitement, il passe souvent à la trappe. Quand, comment, pourquoi s’y remettre ? Entre les témoignages de mamans et l’avis de Carole Coenen, kiné, vous trouverez quelques pistes de réponses.

Pour réaliser cet article, notre micro a été tendu à plusieurs mamans ayant vécu des situations très diverses. Pourquoi ? Pour comprendre comment on se sent dans un corps qui vient de subir neuf mois de grossesse et un accouchement, savoir si se remettre au sport est facile, nécessaire, agréable ou pas.

Bien sûr, chaque cas est différent et le nombre d’enfants à la maison change la donne : une jeune mère nous a d’ailleurs demandé si courir après ses mômes avec une cuillère pour les faire manger comptait comme exercice physique. La réalité n’est pourtant pas bien loin : le simple fait d’être maman est déjà sportif, non ?

Plus sérieusement, après l’accouchement, la pratique régulière du sport ou d’exercices physiques est très bénéfique pour se remettre sur pied. Mais certains sports comprennent des risques et il faut respecter quelques règles de base : s’y remettre en douceur, en écoutant son corps et ses besoins. Chaque expérience est différente et doit être prise au cas par cas.

Côté mamans : le sport, avant tout un moment pour soi 

Laura, 31 ans, maman de Raphaëlle (1 an et demi) : « J’ai recommencé le sport environ six mois après avoir accouché. J’ai repris avec les Pilates pour travailler mes abdos en douceur, parce que j’avais accouché par césarienne. Au début, je me sentais complètement flasque… C’était assez déstabilisant, j’étais fatiguée avec des simples mouvements. J’ai compris que ça prendrait du temps avant que tout se remette en place. Mais le sport m’a permis de reprendre un peu de tonicité, d’être à nouveau active, et puis surtout de prendre du temps pour moi régulièrement pendant la semaine, loin de la folie du quotidien ».

Chiarella, 33 ans, maman de Billie (5 mois), Jeannot (3 ans) et Marcel (5 ans) : « La reprise du sport a été assez différente selon chaque enfant. Pour le premier, je m’y suis remise après trois mois, pour le deuxième après six mois et pour le troisième, je ne m’y suis pas encore remise ! En général, j’ai repris avec la natation et la zumba. La zumba : j’adore ! Pour moi qui ne suis pas spécialement sportive au départ, c’est la solution idéale pour passer un chouette moment entre nanas, s’éclater avec la musique à fond. C’est un peu comme sortir en boîte, mais sur le temps de midi… ».

Sophie, 30 ans, maman de Colin et Léa (10 mois) : « Comme j’avais été hospitalisée pendant cinq semaines avant l’accouchement, j’avais perdu énormément de muscles, donc les premiers efforts m’épuisaient vraiment. C’était un peu décourageant. Mais, finalement, j’ai assez vite récupéré ! En tant que prof de yoga, j’ai recommencé à donner un cours par semaine après environ cinq mois. Mais avant cela, je marchais beaucoup, notamment pour promener les petits. Le sport, et particulièrement les cours de yoga, m’a permis d’avoir du temps en dehors de la maison, du temps pour moi, pour me recentrer et reprendre possession de mon corps ».

Charlotte, 32 ans, maman d’Antonina (9 mois) : « J’ai repris le sport trois mois après mon accouchement, après avoir terminé mes séances de kiné postnatale. J’ai continué les exercices de kiné chez moi pendant quelques semaines, avec en tête l’idée de me sentir suffisamment tonique pour recommencer la course à pied. Ce que j’ai fait petit à petit, trois mois après mon accouchement, lorsque ma gynécologue m’a donné son feu vert. Je me suis sentie très bien et j’ai assez vite retrouvé mon niveau d’avant ! J’ai l’intention de faire les 20 km de Bruxelles cette année (ma fille aura 10 mois à ce moment-là). Le sport me permet de me défouler, de transpirer, de me sentir aussi bien physiquement que mentalement, et donc d’être une maman encore plus comblée ! ».

Marine, 30 ans, maman de Raphaël (2 ans et demi), d’Alban et Largo (1 an et demi) : « J’ai repris le sport après la kiné postnatale, avec l’aquabiking et la marche. Après cinq mois, j’ai repris le jogging. Personnellement, je me suis super bien sentie en reprenant le sport, j’en avais vraiment besoin parce que je suis très sportive de base. J’ai veillé à garder la forme pendant chacune de mes grossesses, en marchant et faisant de la natation. Faire du sport après les accouchements m’a permis de souffler, de prendre soin de moi et de reprendre de l’énergie, aussi de me sentir belle dans mon rôle de femme, et pas uniquement de maman ! ».

5 questions à…
Carole Coenen, kinésithérapeute spécialisée en périnéologie et en psychomotricité

Pourquoi l’exercice physique est-il important après un accouchement ?
« L’activité physique et le fait d’être en mouvement aident le corps à se refermer après une grossesse et un accouchement pendant lequel tout s’est ouvert et distendu. Il est très important de se laisser le temps de se remettre à bouger progressivement, surtout s’il y a un sport intense à reprendre derrière. Dans les premiers jours, il faut faire très attention à la verticalité et éviter de faire trop de mouvements debout. Par contre, faire des petits exercices en restant allongée est idéal. »

Quels sont les risques en s’y remettant mal ?
« Le risque en s’y remettant trop tôt est de traumatiser les organes, qui doivent prendre le temps de se réorganiser après un accouchement. Cela peut générer des descentes d’organes irréversibles : une fois que les ligaments suspenseurs sont abimés, c’est trop tard, on ne peut pas les remplacer. Il faut donc faire attention à ne pas reprendre le sport n’importe comment, mais pas non plus rester trop sédentaire… Il faut s’y remettre, mais en douceur. »

Combien de temps faut-il attendre ?
« Les gynécologues recommandent généralement d’attendre six semaines après l’accouchement. Mais, en fait, c’est déjà trop long : il faut idéalement se remettre à bouger plus tôt, avec des petits exercices doux (yoga, Pilates, natation). Par contre, pour les sports impliquant des chocs (jogging, zumba, fitness), mieux vaut attendre six mois. Mais chaque situation est à prendre au cas par cas selon la situation de chaque femme ! »

À quoi sert la kiné périnéale ?
« En général, les gynécologues prescrivent neuf séances de kiné postnatale que les femmes peuvent suivre pour remuscler leur périnée : elles sont très importantes non seulement pour évaluer les éventuels dégâts mais aussi pour remonter les organes, retonifier le périnée et remuscler les abdos. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, en cas de césarienne, ces séances sont également importantes : le périnée doit aussi être remusclé car il a été mis en tension pendant la grossesse. »

Est-ce que l’allaitement influence la reprise du sport ?
« Oui, tant que les femmes allaitent, elles continuent à produire certaines hormones identiques à celles de la grossesse : la relaxine, par exemple, qui a tendance à relâcher les tissus, les muscles, les ligaments, etc. Tant que la femme allaite, elle ne retrouvera donc pas son tonus musculaire maximal et devra attendre la fin de l’allaitement pour cela. »



M.-L. Matt.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies