Vie pratique

Qui est derrière le masque ?

Une semaine de vacances, c’est une occasion en or pour renforcer les liens. Les liens entre parents et enfants, certes, mais pas seulement. Pourquoi ne pas en profiter pour s’investir dans un projet solidaire ? Et puis aussi pour valoriser les amitiés. Car quoi de plus important pour un enfant que sa bande de copains ? Voici un florilège - non exhaustif - d’activités à faire en famille ou entre amis pour profiter au mieux de cette semaine carnavalesque.

Cuisiner comme mamy

Bon d’accord, il y a du sucre (ah ! les caramels) et des burgers. Exceptionnellement, (c’est pas tous les jours carnaval !), on met les recettes légères et saines de côté et on se lance dans celles de mamy. Juste pour aujourd’hui. Relâche… pour tous les âges !

Werther’s cookies au caramel tendre

Pour 24 cookies :

250 gr de farine - 1 cuillère à café de levure - 250 gr de beurre ramolli - 50 gr de sucre - 130 gr de sucre brun (cassonade) - 2 oeufs (gros) - 150 gr de noisettes concassées (option) - 25 caramels tendres Werther’s original (soit un sachet de 165 gr)

Temps de cuisson : 7-8 min.
Préchauffer le four à 190°C. Dans un petit bol, mélanger la farine et la levure. Dans un autre bol, mélanger le beurre, le sucre et la cassonade jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse.
Ajouter les œufs et battre jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Ajouter doucement la farine et mélanger pour obtenir une préparation homogène. Ajouter les noisettes (option).
Couper chaque caramel tendre en petits morceaux (+ ou - 6 par bonbon). Pour cela, utiliser un couteau ou des ciseaux. Réserver.
Laisser refroidir la préparation pendant 30 minutes. Sur une plaque anti-adhésive (ou sur du papier sulfurisé), faire des petits tas avec une cuillère. Mettre au four 7 à 8 minutes (les cookies seront encore tendres). Laisser refroidir 1 minute, puis poser les cookies sur une grille. Immédiatement poser 5 à 6 petits morceaux de caramel tendre sur chaque cookie en exerçant une légère pression.

Burger de pommes de terre

 Pour 4 personnes :
4 pommes de terre à purée, épluchées et coupées en dés - 4 feuilles de salade - 4 tomates coupées en 2 - 2 cuillères à soupe de persil haché - 2 tranches de jambon ou de poulet - Ketchup - 4 cuillères à soupe de fromage râpé - 2 œufs - Chapelure - Huile végétale - Sel et poivre

Temps de cuisson : 20 min.
Dans un plat adapté au four micro-ondes, disposez les dés de pommes de terre dans un fond d’eau. Recouvrez d’un film et faites cuire 6 à 7 minutes. Puis réduisez les pommes de terre en purée. Mélangez-les avec un œuf. Salez et poivrez. Battez l'œuf restant avec un peu d'eau. Confectionnez les burgers à l'aide de la purée. Passez-les dans l'œuf battu, puis dans la chapelure. Faites dorer à la poêle, dans un fond d'huile. Garnissez chaque burger d’une demi-tranche de jambon ou de poulet cuit, d’une feuille de salade ou d’une tranche de tomate. Ajoutez-y un peu de ketchup.

Coup de pouce à ceux qui en ont besoin

Donner de son temps pour aider les autres, voilà un bon moyen de mettre à profit sa semaine de congés scolaires. Et ce, à tout âge. Pas besoin de partir loin pour cela, la solidarité commence à votre porte.

Vêtements et jouets : une seconde vie

Pour bon nombre d’entre vous, Noël et Saint-Nicolas riment avec une montagne de nouveau jouets. Plutôt que de les entasser dans une armoire qui ne ferme déjà plus, sélectionnez avec vos enfants et donnez ceux avec lesquels ils ne jouent pas/plus (Croix-Rouge).
Pareil pour les vêtements. Faites un tri dans l’armoire de vos bambins. Ce qui est vraiment usé et hors d’usage : poubelle. Ce qui est trop petit ou inutile : à déposer dans des bulles à vêtements. Ils seront recyclés et revendus au profit de personnes défavorisées.

Grands ados… volontaires

Si votre adolescent a plus de 16 ans, il peut se rendre utile tout en acquérant une fibre sociale. Encouragez-le (mais ne le forcez pas, sa motivation est essentielle) à donner de son temps pour les autres. Par exemple, en travaillant comme volontaire au sein de l’asbl Les petits riens.
Le principe de cette association : récupérer des objets et vêtements auprès des particuliers pour les revendre dans leurs magasins. Au-delà de l’aspect écologique et économique, les bénéfices servent à financer des actions sociales pour lutter contre l’exclusion et la pauvreté (hébergement, insertion socioprofessionnelle)
Pour le jeune prêt à s’investir, les activités ne manquent pas : répondre au téléphone, accueillir les donateurs ou recueillir leurs marchandises à domicile, trier les objets récoltés (meubles, bibelots, marchandises électroniques...), vérifier la fonctionnalité des articles avant leur mise en vente, installer les marchandises dans les magasins, conseiller les clients, aider à la préparation des repas communautaires…

Avec les copains

Avec vos trois marmots à la maison, vous en avez déjà par-dessus la tête. Impossible d’imaginer une « pièce ajoutée », aussi adorable soit-elle. Alors, voir débarquer sa bande de potes, c’est comme la Guerre des boutons : marrant à la télé, infernal à la maison. Détrompez-vous... Vos enfants seront tellement accaparés par leurs congénères qu’ils ne se préoccuperont plus de vous. À condition que vous ayez prévu quelques activités fil rouge...

Après-midi déguisé

Avec les moyens du bord, c’est encore mieux ! Une cape faite avec un drap, des gants de boxe avec de l’aluminium, un slip par dessus le pantalon et le voilà boxeur ! Donnez-leur une malle remplie de vieux vêtements amusants et du matériel de bricolage. Laissez-leur faire appel à leur imagination...

Bracelets de l’amitié

Les bracelets brésiliens font leur grand retour ! Bien plus jolis que les petits bracelets en caoutchouc et beaucoup plus faciles à réaliser qu'on ne le croit, les bracelets brésiliens sont synonymes d’amitié réciproque, avec, en plus, la fierté de dire : « C'est moi qui l'ai fait ! » Vous trouverez dans tous les magasins de jouets des kits contenant de la ficelle multicolore et un mode d’emploi. C’est facile et pas cher !

Où est mon ami ?

Mettez de la musique et demandez aux enfants de se promener un peu partout dans la pièce. Lorsque la musique s’arrête, tous les enfants doivent se mettre à quatre pattes et cacher leurs yeux. Avec une couverture, recouvrez complètement un enfant. À votre signal, les enfants doivent découvrir qui est l’ami caché sous la couverture.

La chaise musicale amicale

Entamez un jeu de chaises musicales mais au lieu d’éliminer un enfant à chaque tour, éliminez une chaise. Les enfants doivent donc trouver le moyen de s’asseoir tous ensemble sur les chaises qui restent... et à la fin tous doivent trouver une petite place sur une seule chaise. Rien de mieux pour stimuler la coopération !

Mon bouquet d’amis

Tracez les empreintes de mains de tous les enfants autant de fois qu’il y a d’amis dans votre groupe (si vous en avez huit, chacun doit tracer et découper huit empreintes de sa main). Découpez-les et décorez-les avec les enfants et attachez ensuite un cure-pipe pour en faire une fleur. Chaque enfant remet une fleur à chacun des autres enfants du groupe : un bouquet de l’amitié formé de sa main et celles de tous ses amis, ça ne se retrouve chez aucun fleuriste !

Pustules de sorcière

Fixez sur le dos de chaque enfant huit ou dix pustules (post-its, pinces à linge, pinces à cheveux…). Chaque enfant doit arracher les pustules chez l’autre et les placer dans un gobelet tout en surveillant les siennes !

L’ogre à quatre mains

Votre plus petit refuse de manger ses légumes sous prétexte qu’ils sont verts ? Voici un jeu qui pourrait le faire changer d’avis ! Installez-le devant son assiette, bien enveloppé d’un tablier, et demandez-lui de poser ses mains devant lui, sur la table. Un autre enfant s’agenouille derrière lui, passe ses bras sous les siens et ne montre pas son visage. L’enfant qui est derrière doit nourrir son copain en faisant le moins de saletés possible. Il lui est interdit de regarder ce qu’il fait et le premier enfant ne doit pas l’aider, mais juste ouvrir la bouche quand la cuillère s’approche… Fous rires garantis et légumes engloutis.



Caroline Van Nespen

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies