Vie de parent

Habiter, bien plus que quatre murs et un toit

Partons des fondations. L’habitat est un mot issu de la biologie. « Il fait référence aux différentes espèces animales et végétales pour parler de l’environnement dans lequel elles se développent, évoluent, nous explique Chloé Salembier, ethnologue.

Habiter, bien plus que quatre murs et un toit

Pour les êtres humains, c’est un peu la même chose en fait. Quand on parle de logement, c’est la réponse aux besoins fonctionnels. Quand on parle d’habitat, ça déborde du logement parce qu’il y a en plus des dimensions symbolique, temporelle et sociale ».

Ces trois dimensions façonnent notre maison, dans lesquelles on se sent protégé. La crise sanitaire nous l’a rappelé. « Rester chez soi » est devenu synonyme de sécurité. Beaucoup de familles se sont réapproprié leur maison ou leur appartement, l’ont investi émotionnellement, mais aussi parfois matériellement en y faisant des travaux.

Et puis, il y a eu des inondations, où une vague est venue tout dévaster, le matériel comme le psychique. Ce sentiment de sécurité du « chez-soi » que le covid venait d’accentuer a été englouti, soudainement.

Des événements qui nous ont poussé à nous interroger, à vous interroger sur ce qu’est l’habitat. Sur ce que représentaient les maisons perdues lors des inondations. Sur la façon dont les membres d’une famille peuvent vivre un déménagement. Des vécus éclairés par la lumière d’une ethnologue et de psychologues. De quoi prendre un peu de hauteur pour imaginer ce que seront les toits des familles de demain.

Dossier réalisé par Alix Dehin et Marie-Laure Mathot

Sur le même sujet

Inondations : perdre son chez-soi quand on n’a pas le choix

Certaines familles ne choisissent pas de déménager, elles y sont forcées. Depuis les inondations, celles de Sophie et Romain, de Mélodie et Luigi doivent vivre dans un habitat d’appoint. Comment se sentent-elles sous ce nouveau toit, qu’est-ce qui leur manque de l’ancien ?

 

L’habitat, trois dimensions pour mille facettes

Stabilité, identité, personnalité, voisinage, choix, sécurité, habitudes, création… Quand on demande aux familles sinistrées des inondations de juillet de définir ce qu’elles ont perdu avec leur maison, c’est tout ça. C’est bien plus qu’un logement qui répond aux besoins fonctionnels d’un être humain, c’est un habitat.

 

Déménager ou se séparer : quand le foyer change de toit

L’architecture, que ce soit celle de la maison ou celle de la famille, peut changer. Et cela mène au déménagement. À quoi peut-on être attentif quand on déménage ? Réponse de parents et de psy.