Vie de parent

Où et comment donner ses jouets ?

Inutile de vous chanter les louanges du commerce solidaire et circulaire. Des tas d’initiatives enthousiasmantes existent partout à travers le pays. En ce qui concerne les jouets, jeux, livres et autres objets chargés d’émotions, comme vous allez voir, c’est tout un art. On en parle avec Johan Vanherweghem (asbl Les P’tits Dons de Pétillons), Marie-Noëlle Minet (intercommunale Idelux) et Pascaline Leruth (Copidec) qui nous expliquent les règles du jeu.

Où et comment donner ses jouets ?

► Pensez d’abord local

Les intervenant·e·s insistent : donner à côté de chez soi, c’est permettre aux repreneurs locaux type Croix-Rouge, CPAS, associations de proximité, donneries, recycleries que les redistributions se fassent au maximum au profit de la population locale. Le circuit court, ça existe aussi pour les dons.

► À qui s’adresser ?

À la moindre hésitation, toujours se renseigner auprès des services intercommunaux pour voir en direct avec les nombreuses associations à proximité quelle est leur politique et quels sont leurs besoins. En fonction de leurs actions, les consignes ne sont pas toujours les mêmes.

► Baisse des dons

Cette année partout dans le pays. Ce qui semble logique au vu du contexte Covid. Beaucoup d’opérations sont annulées dans les grands magasins ou du côté des grandes associations comme Oxfam ou Les Petits Riens. D’où l’importance de privilégier les initiatives de quartier.

► Qu’est-ce qu’on donne ?

Peu importe l’association à laquelle vous décidez de donner vos jouets, il existe certaines règles immuables. Idéalement, les dons doivent être neufs ou en très bon état et être propres. Avant de livrer vos peluches, lavez-les en machine, rafistolez-les, faites gagner du temps aux bénévoles. Évitez les jouets très encombrants, fragiles, rouillés, cassés ou incomplets. Quand il s’agit de jouets électriques, pensez à retirer les piles.

► Où donner ?

Complexe en ce moment vu le contexte. À Bruxelles, l’asbl Arc-en-ciel qui a récolté l’an passé 25 000 jouets dans tout le pays reste ouverte sur rendez-vous. N’oubliez pas les ludothèques non plus. Pensez réseaux sociaux également, où des groupes dédiés au don de jouets font de plus en plus d’adeptes. Rien ne vous empêche d’organiser votre propre donnerie en vous appuyant sur les groupes locaux « à donner ».
Deux initiatives dans toute la Région wallonne. Les boîtes à dons, toujours en activité sur rendez-vous. Et les trois grandes opérations annuelles des recyparks thématiques : les vélos au printemps prochain, les livres en juin et les jouets le 16 octobre 2021. Toutes les infos sur idelux.be

► Soyez créatifs

Johan Vanherweghem et son asbl Les P’tits Dons de Pétillons recyclent tout. Des grosses peluches pour les vitrines des magasins. Des jeux incomplets : avec trois, on peut en faire un complet. Des livres pour les bibliothèques de quartier ou pour la déco. Il a mis sur pied des repair’cafés spécial jouet. Et il fait même venir tous les ans saint Nicolas qui se promène dans Durbuy pour distribuer des jouets recyclés dans les maisons médicales ou la maison source pour les parents solos. Inventif et généreux.

► Pourquoi donner au fait ? 

ant pour l’impact environnemental que social. 90 000 jouets remis dans le circuit, ce sont plusieurs tonnes de déchets en moins à traiter. Et aussi parce que 1 enfant sur 5 vit sous le seuil de pauvreté. À méditer, ce dicton indien qui dit que « tout ce qui n’est pas donné est perdu ».

► Impliquez vos enfants

Montrez-leur comment un jouet est réemployé. Une façon de leur faire prendre conscience de la valeur des objets, du soin à y apporter et de la fierté d’offrir.

Yves-Marie Vilain-Lepage

En chiffres

En 2019, en Wallonie 40 000 jouets sont remis dans le circuit et 50 000 à Bruxelles.

Cet article vous a plu ? 

Le Ligueur livré chez vous