Loisirs et culture

Le jeu : meilleur remède anti-bisbille pour les fêtes

Tonton Michou a abusé du petit mousseux bio en circuit court. Vous le sentez, il va refaire le monde à sa façon. Tout va y passer : complot, immigration, apocalypse… Vite, vous pouvez rectifier le tir en dégainant le meilleur bouclier anti-clash : une boîte de jeu.

► Imparable : le jeu d’ambiance

La carte la plus facile à abattre au moment des fêtes. Parce qu’il a le mérite de réunir les fanas inconditionnel·les du jeu, comme celles et ceux qui ne peuvent pas supporter l’idée de jouer. Nous avons vu au moment de notre tour des tables de jeux en famille combien les clans d’âges différents s’amusaient autour d’un titre sorti chez l’éditeur Repos Production, incontournable du monde ludique belge de qualité. Champions est l’atout qu’il vous faut. Tonton Michou veut son débat. Il l’aura. Et il sera de haute volée.
Qui de Michael Jordan ou de Mickey bave le plus en dormant ? Qui de Kate Middleton ou de Céline Dion pense que la Terre est plate ? Le but du jeu consiste à deviner quel personnage remportera tous les duels et le grand Final, de parier sur le bon cheval donc, tout en se mettant à la place des adversaires et anticiper leurs votes. On y joue avec les enfants dès qu’ils savent lire. La crispation du débat politique éventuel fait place à un grand éclat de rire général qui n’en finit plus.

► Accaparant : le jeu de mots

Pour un moment plus cérébral, après le café ou le souper, par exemple, pourquoi ne pas essayer autre chose que le Scrabble ? On vous propose à la place notre chouchou de la saison dernière qui est passé pile entre la sélection 2022 et celle 2023 : Dictopia. Chaque partie se déroule en cinq manches, les participant·es jouent toutes et tous en même temps, on additionne les points en fonction des contraintes. Réaliser X points par mot, trouver un verbe, un adjectif, ne pas utiliser le E ou le T, etc. On peut même créer sa propre contrainte. Ce ne sont pas nécessairement les plus littéraires qui gagnent.
On continue avec Decrypto. Deux équipes s’affrontent. Devant elles, quatre mots que l’équipe d’en face ne peut pas voir. À chaque manche, l’un·e des membres de l’équipe fait deviner une combinaison de trois chiffres, basée sur les mots, à son équipe. Pendant que le camp adverse fait la même chose. Les deux camps entendent ce qu’il se passe, prennent des notes et peuvent à tout moment révéler les quatre mots du camp d’en face. Alors la partie s’arrête.
Enfin, vous connaissez sûrement le Bananagrams qui se joue comme Le mot le plus long ou le Diamino, en version rapide. Plus vous formez les mots vite, plus vous pénalisez votre adversaire, plus vous avez de chance de vous débarrasser de vos lettres, donc, de gagner.

► Chavirant : le jeu narratif

Vous ne ferez pas mouche à tous les coups. Mais si ça fonctionne, vous vous souviendrez de ces séances de jeux et vous en demanderez encore. Peut-être même que notre fameux tonton Michou baissera à tout jamais sa garde. Pour vous lancer, on vous parle régulièrement de la gamme For the story de l’éditeur Bragelonne games. Il s’agit de boîtes de cartes qui guident joueurs et joueuses dans des aventures à inventer ensemble. Notre préféré, Pour la Reine, est malicieusement rythmé. La gamme regorge de mondes différents qui vont plaire à toute la famille, même si le principe est un poil complexe pour les moins de 10 ans. Se raconter des histoires, comme se raconter soi. On vous pousse de nouveau vers les éditions Si-trouille, avec Skynooly, Takkatak pour se dévoiler ou même Satyrik qui invite à se moquer les un·es les autres. Tiens, pourquoi pas ?

► Ancestral : le jeu sans jeu

Ça peut arriver, on ne sait jamais : vous êtes chez des convives qui n’ont pas un seul jeu. Rien, si ce n’est un Monopoly incomplet. Que fait-on ? On fait la Mourre. Plus exactement, on joue à la Mourre. Oui, comme la chanson Trois petits chats. Vous avez chacun·e le droit d’utiliser sur vos doigts, sur des cailloux, des allumettes… les chiffres 0, 1, 2 ou 3. Vous cachez les éléments. Et chacun·e votre tour vous énoncez le nombre global de doigts (ou de cailloux, ou d’allumettes…) que vous croyez que les un·es et les autres cachent. Par exemple, tonton Michou 1, Tata Mandarine 2, beau-frère Ronan 3, Cousine Églantine 0, Papy Henry 1, Sœurette Nadine 3, vous 2. Donc 12 en tout. Et les un·es et les autres doivent énoncer des nombres différents. Si l’un ou l’une l’emporte, il ou elle ne peut plus proposer que les chiffres 0, 1 et 2. Puis 1. Puis, c’est gagné.
Il existe une variante égyptienne : le Micatio ou Digitis micare qui repose sur la même dynamique. Ici, on avance le poing fermé. Dans un même élan, joueurs et joueuses étendent chacune un certain nombre de doigts et crient en même temps un nombre qu'elles supposent que l’ensemble des doigts composent. Celui ou celle qui a deviné juste a gagné. Une petite touche épurée et séculaire pour les fêtes ?

► Ingénieux : le jeu abstrait

On ne s’en cache pas, nous nous sommes donné comme mission de mettre le plus en avant possible les jeux abstraits dans le Ligueur. On aime leur simplicité, leur aspect artisanal et durable. Plus encore, on aime leur inventivité, leur ingéniosité. Des règles simples que l’on assimile en quelques minutes. Les mécaniques de jeux y sont infinies.
On vous recommande particulièrement de jeter un coup d’œil sur la gamme Ludarden que l’on met régulièrement en avant dans nos pages. Un Tasso en famille ? Géniale idée ! Vous vous affrontez autour de la règle la plus simple possible : se débarrasser de ses frites, sans qu’elles ne se touchent, ni qu’elles servent de support à d’autres plus d’une fois. Redoutable… et sans pitié pour l’adversaire.
Nous vous invitons également à vous intéresser de près à toute la gamme qu’Helvetiq met en avant, avec des jeux comme Elios, Passo, Staka ou Oh my Ring. On profite de l’occasion pour vous rappeler notre coup de cœur de l’an passé : Takayama. Un jeu où vous empilez des pièces dans le but d’être le premier à atteindre un mètre. La force ? Vous y jouez soit de façon compétitive soit collaborative.
Vous ne resterez pas de bois devant tous ces jeux, on est sûr qu’à la longue cette ludo-dimension-là branchera les lecteurs et lectrices du Ligueur.

MAIS ENCORE…

Un jeu de chiffre ?

Ils sont moins populaires, les jeux de chiffres, pourtant il en existe pléthore. On en retient deux que l’on vous recommande vivement : Set up et The Number.

ZOOM

D’autres idées ?

Consultez notre rubrique « jeux ». On vous y présente tous les classiques ou nouveautés qui plaisent tant aux familles. De 7 Wonders aux Aventuriers du rail, en passant par Skyjo, ou nos dernières trouvailles… Il y en a pour tous les goûts.

D’autres idées ?

À LIRE AUSSI

Parent joueur… RETORS

Loisirs et culture

Parent joueur… RETORS

Les indétrônables jeux qui ont marqué l’histoire

Loisirs et culture

Les indétrônables jeux qui ont marqué l’histoire

Jeux et jouets au top

Développement de l'enfant

Jeux et jouets au top

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies