Santé et bien-être

39°C de température après 20h. Docteur ou pas docteur ?

La journée se déroule à merveille. Le soleil se reflète dans les cheveux bien peignés des tout-petits. Le temps ralentit. La vie s’écoule avec aisance. Soudain, votre rejeton se blesse ou présente de fortes fièvres ou encore adopte un comportement inhabituel (Cochez la case qui convient). Tremblement de terre. Tout s’accélère. La pression assomme la raison. Que faire ? Docteur ? Pas docteur ? Reprenez votre souffle. Parcourez vite cet article. Pédiatres et parents vous livrent leurs diagnostics.

Les professionnels de la santé interrogés sont unanimes : il vaut mieux ne pas saturer les urgences. Beaucoup trop de parents anxieux assimilent ce service clinique à une résidence secondaire. Les conséquences sont sans appel : il y a aujourd’hui une véritable nuisance dans la prise en charge des patients. Notamment pour ceux qui ont urgemment besoin d’un service rapide et efficace.
Il est donc capital d’avoir de bonnes raisons de se rendre aux urgences. Mais, attention, il ne faut surtout pas prendre de risques en négligeant les réels signes de danger. Pour cela, il est important d’apprendre quelques signes « relativement » fiables qui permettent de ne pas céder à la panique. Quand et comment ? Petite piqûre de rappel.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies