Loisirs et culture

À la belle étoile, de Brigitte Somers (Mijade)

Une fois n’est pas coutume, Lire, ça m’dit s’intéresse cette semaine à la littérature pour adolescentꞏes suite à l’attribution du prix Première – Victor du livre jeunesse belge. Les 3.033 jeunes de 12 à 15 ans de cette sixième édition ont élu le premier roman de Brigitte Somers, À la belle étoile, publié chez Mijade.

Un enfant qui lit sera un adulte qui pense

C’est en souvenir de leur fils, Victor Van de Woestyne, enfant passionné de lecture décédé accidentellement à l’âge de 13 ans que ses parents, Patricia Vergauwen et Francis Van de Woestyne, ont créé le Fonds Victor dont l’objectif principal est d’inciter les jeunes de 12 à 15 ans à aller vers la lecture. Au-delà de la lecture-plaisir, le Fonds Victor s’appuie sur la conviction qu’ « Un enfant qui lit sera un adulte qui pense ». Pour les organisateurs et organisatrices, le livre est une voie royale qui permet de se construire et de s’ouvrir sur le monde en lui faisant découvrir d’autres réalités que les siennes. C’est fort de cette conviction que le Fonds Victor développe d’autres actions concrètes et participatives destinées à promouvoir le plaisir de lire. Chaque année, il finance plusieurs projets scolaires proposés par des enseignant.e.s et sélectionnés sur base d’un appel à projets.

Le prix, coorganisé avec la radio La Première (RTBF), pour récompense chaque année un livre de littérature de jeunesse belge (dont l’auteur et/ou la maison d’édition et/ou le traducteur est belge). Un premier jury constitué de professionnelꞏles et de jeunes établit une première liste de cinq ouvrages. Les livres en lice pour l’édition 2024 étaient :

À la belle étoile de Brigitte Somers (Éditions Mijade)

Alaska d'Anna Woltz traduit par Emmanuèle Sandron (Éditions Bayard Jeunesse)

Caraïbes amères de Vinciane Moeschler (Éditions Le Muscadier)

Ce soir, on dort dans les arbres de Violaine Lison, avec les dessins de Valérie Rouillier (Esperluète Éditions)

Par-delà les sentiers de Jérôme Eeckhout (Éditions Alice Jeunesse)

 

Ceux-ci sont ensuite distribués à des lecteurs et lectrices ados de 12 à 15 ans, répartis en comités de lecture dans plusieurs écoles belges francophones et centres culturels. Cette année, le nombre de lecteurs et lectrices inscrits au Prix Première Victor a dépassé le cap des 3 000 ados lisant, plus que les éditions précédentes. Pendant toute l'année scolaire, ils et elles ont pris le temps de lire les romans en lice et ont bénéficié d’animations de comédiens et comédiennes professionnels au travers de lectures à voix haute. Ils ont aussi pu bénéficier de rencontres avec les auteurs et autrices de leur choix organisées et co-financées par le Fonds Victor et la Fédération Wallonie-Bruxelles via le projet Auteurs en classe.  

C’est au cours de l’émission Tendances Première du jeudi 25 avril, présentée par Véronique Thyberghien et Cédric Wautier, en compagnie, entre autres, de Francis Van de Woestyne (papa de Victor) et Deborah Danblon (initiatrice du Prix et chroniqueuse littéraire) que Brigitte Somers s’est vu remettre son prix : 1.500 € offert par le Fonds Victor accompagnés d’une campagne de promotion sur la RTBF. Il est en outre traduit en braille et enregistré sous forme d’audio livre disponible sur le site AUVIO.

Un enfant qui lit sera un adulte qui pense

À la belle étoile

Ce premier roman très vivant nous plonge dans la vie d’un lycée et d’une classe, celle d’Emma et de ses amies Charlotte et Alice. C’est le premier atout de ce livre qui met en scène la vie d’adolescentes d’aujourd’hui. En de courts chapitres, sont esquissés des thématiques comme l’attrait des marques, l’esprit de clan autour d’une fille qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, les rivalités, les rejets face à la différence, mais aussi la cohésion de groupe, l’esprit de curiosité, l’audace ou la solidarité. Sur cette trame réaliste et contemporaine, vient se greffer une intrigue qui flirte avec le fantastique quand arrive une nouvelle condisciple : Jeannette. Son nom, sa tenue alambiquée, sa coiffure, son langage précieux, tout intrigue chez elle. Emma et ses amies mènent l’enquête et ce qu’elles découvrent dépasse l’entendement. Le roman bascule. Jeannette vient tout droit du XVIIe siècle ! L’autrice nous fait découvrir quelques aspects de la vie en France en ces temps reculés dans un étonnant télescopage des époques. Emma décide d’aider Jeannette, harcelée à cause de sa différence, à s’évader de ce monde qui la désoriente et à retrouver le sien. Nous voila entraînéꞏes dans un roman d’aventures qui a manifestement captivé les lecteurs et lectrices du Prix Première – Victor.

Notons que les livres primés par les ados sont lus par un·e comédien·ne et sont déclinés en audio-livres à destination des classes participantes à l’opération mais sont aussi disponibles en podcasts pour vous, lecteurs et lectrices de cette chronique, sur la page dédiée au Prix Première Victor du Livre Jeunesse, sur AUVIO, via ce lien. Soit, depuis les débuts de ce prix, cinq titres, et bientôt six.

•  édition 2019 :  Mon ami Ham de Fabienne Blanchut (Livre de Poche), 6 épisodes lus par Philippe Drecq.

• édition 2020 : Jusqu’ici tout va bien de Marie Colot (Éditions Alice Jeunesse), 8 épisodes lus par Cachou Kirsch.

•  édition 2021 : Cassius de Catherine Locandro (Albin Michel), 9 épisodes lus par Real Siellez.

• édition 2022 : Hackers d’Isabelle Roy (Mijade) 8 épisodes lus par Nicolas Herman.

• édition 2023 : Vingt-cinq moins un de Geneviève Piché (Alice Jeunesse) 4 épisodes lus par Carole Baillien.

À la belle étoile

A lire aussi

Bonjour Anita de Gwendoline Raisson et Ilheim Abdel-Jelil (Pastel)

Loisirs et culture

Bonjour Anita de Gwendoline Raisson et Ilheim Abdel-Jelil (Pastel)

La Tribu Débrouillon de Coline Sauvand (Diplodocus)

Loisirs et culture

La Tribu Débrouillon de Coline Sauvand (Diplodocus)

À nos grands-mères

Loisirs et culture

À nos grands-mères

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies