Santé et bien-être

Alcools : quand les enfants trinquent

10 % des enfants de ce pays ont des parents alcooliques. Quelle situation pour ces petits ? Deux d’entre eux témoignent sous l’expertise de Magali Crollard, psychologue et responsable du secteur parentalité du centre Alfa, service de santé mentale à Liège.

C’est très paradoxalement autour d’un verre de vin que débute cet article. En compagnie d’Éric, la trentaine, qui regarde son verre comme s’ils avaient une histoire commune. Il se sent obligé de commencer par un « J’ai été fils d’alcoolique, mais je n’ai pas de problème avec l’alcool. Ce serait bien si vous pouviez dire qu’un enfant d’alcoolo n’est pas destiné à le devenir ».
Alcoolo, buveur dépendant… peu importe la terminologie, rappelons qu’elle n’est liée ni à la quantité, ni au type d’élixir consommé, mais simplement à la capacité ou non qu'a la personne de s'arrêter de boire. Revenons-en à Éric.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies