Développement de l'enfant

Bientôt les légumes...

… ou les fruits. Non, il n’y a pas d’urgence à lui proposer sa première courgette cuite ou sa première pomme mixée. Votre bébé n’a que 4 mois. Nourri au lait, il n’a besoin de rien de plus. Mais, parfois, sur conseil du pédiatre, la diversification alimentaire débute déjà vers 4 mois. Pourquoi ? Comment ? On vous explique.

À 4 mois, le lait, maternel ou en poudre, reste l’aliment de base de votre bébé. Il couvre tous ses besoins jusqu’à ses 6 mois. Il n’est donc pas indispensable de diversifier l’alimentation avant cet âge pour des raisons nutritionnelles. Mais on peut le faire à partir des 4 mois de l’enfant en cas d’indication médicale - lorsqu’il a des problèmes digestifs avec le lait, par exemple -, parfois aussi pour un autre motif - refus du biberon, entrée en milieu d’accueil… Quand il n’y a pas de raison particulière, mieux vaut encore attendre un peu donc. Rien ne presse.
Si, pour votre bébé, cuillère et panades sont au menu, il importe d’y aller en douceur. Des études ont montré qu’une diversification progressive entre 4 et 6 mois constitue une bonne prévention des allergies alimentaires. Diversifier trop tôt (avant 4 mois) peut provoquer des carences nutritionnelles et des allergies. Diversifier trop tard (après 6 mois) peut entraîner des difficultés à s’adapter à la cuillère et des refus alimentaires tenaces, et accroître les réactions en cas d’allergies.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies