Développement de l'enfant

Ça bouillonne dans sa tête…

« Il s’en passe des choses dans la tête de Maïa, ça bouillonne ! » Et Céline, sa maman, de décrire avec force détails (lire son témoignage complet ci-dessous) comment la petite âgée de 22 mois imite - elle dit « Non, non, non » à ses peluches -, comment elle répète tout ce qu’elle entend ou comment elle s’amuse à rejouer à sa façon les moments-clés de sa journée - du dodo avec le doudou au bain.

Quel bouillonnement, oui ! À presque 2 ans, votre petit bout d’homme ou de femme jongle dans sa tête. Il stocke, organise, fait des liens, généralise, compare… Et le voilà qui reproduit les scènes de son quotidien, gestes, mots et émotions à l’appui. Dans ses jeux, il fait beaucoup appel à l’imitation, il invente aussi, de plus en plus. « Il est un véritable enregistreur », résume Monique Meyfroet, psychologue clinicienne. Et à vous écouter le raconter encore et encore, on saisit votre bonheur d’être aux premières loges !
Prenez le langage. « Je ne comprends pas tout de ce que raconte Noé (bientôt 23 mois), prévient Lisa. Le papa et moi, on se dit, assez amusés, qu’il parle l’espéranto des petits enfants, qui est compris d’eux seuls ! C’est sa propre langue, ce sont ses petits mots à lui, ses expressions. En même temps, il reproduit beaucoup ce que nous, on dit. Comme nos onomatopées : ouf, paf, boum, hum… Il s’exprime aussi beaucoup avec des gestes, les mêmes que les nôtres. Il prend un objet d’une main et il fait non en secouant l’index de l’autre main. Quand il fait tomber quelque chose, il met la main devant la bouche pour bien marquer la surprise ou la peur. » « Eliott (21 mois) dit "papa" mais il ne dit pas encore "maman", alors même moi, c’est "papa", sourit Élise. Il dit "cola" pour chocolat, "kowa" pour kiwi. Il dit "cocodile" (l’animal a du succès chez les bambins, même si beaucoup n’en verront pas en vrai de sitôt : c’est que leurs livres en sont peuplés, NDLR). Son petit cousin, Léo, vient de naître, et depuis, il a plusieurs fois dit "Léo". Il dit "A plus" (il n’y a plus), "Pas là". Il dit "Oh, l’est beau, l’est beau" ou "Tutute, pas là, pas là". Il répète souvent les choses. Il dit "Boum" quand quelque chose est tombé et "Oublié" - même si on ne sait pas très bien ce qui a été oublié ! » « Arthur a commencé à parler vers ses 18 mois, juste à la naissance de sa petite sœur Marion. Depuis, il y a une accélération : sans arrêt, de nouveaux mots apparaissent. Les premiers étaient papa, maman, tartine, bibi… et Marion », se souvient Simon.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies