Santé et bien-être

Crèmes solaires : les slogans marketing ne protègent pas bébé

Dès que le soleil pointe le bout de ses rayons, les produits solaires pour enfants et bébés envahissent magasins et officines en ligne. Alors que la présence de ces produits sur le marché peut faire croire que l’exposition des tout-petits au soleil est banale, elle reste pourtant totalement contre-indiquée.

« Haute tolérance pour bébé et enfant », affirme une marque, « utilisable dès la naissance », renchérit l’autre. Que ce soit en crèmes, sprays ou autres laits, la surenchère marketing et saisonnière de produits solaires à destination des bébés se fait ressentir. Pourtant, à côté des slogans et de l’argumentation mercantile, la consigne de prudence reste la même. Marine Matthews, dermatologue au sein de la clinique Saint-Jean, pose le cadre d’emblée.
« Peut-être faut-il commencer par rappeler que les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas avoir de coups de soleil… vu qu’ils n’ont pas besoin de s’y exposer. Ils reçoivent de la vitamine D prescrite par leur pédiatre. La crème solaire chez le bébé peut être comparée à la ceinture de sécurité. On en applique toujours en prévention, mais il ne faut pas penser qu’il s’agit d’une protection complète contre les rayons du soleil. »
Au comptoir de son officine, Arnaud Lambert rencontre parfois des parents qui se questionnent sur l’exposition de leur bébé au soleil. « Même si cela peut paraître évident, je pense que notre premier rôle en tant que pharmacien·ne est d’informer sur les bonnes pratiques. Non, on ne donne pas un bain de soleil à un bébé. Et sans minimiser l’importance de l’application d’une bonne crème solaire chez les tout-petits, elle doit toujours s’utiliser en complément des autres barrières, à savoir, vêtement à longues manches, lunettes et chapeau ».

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies