Société

De la naissance à la fin de vie, une maison de passage

Un endroit où naissance et fin de vie se côtoient. Un habitat groupé qui redonne du sens à la proximité et à la solidarité entre les générations. Voilà les idées que porte Pass-ages, un lieu pas comme les autres où chaque étape de l’existence trouve sa place.

À quelques rues du parc Duden, en plein cœur de la commune bruxelloise de Forest, un projet d’un nouveau genre a vu le jour. Inauguré en septembre 2021, Pass-ages regroupe en un seul et même lieu un habitat groupé intergénérationnel, une maison de naissance et une maison de mourance.
Au dernier étage du bâtiment, autour de la table de la pièce commune à tou·tes les habitant·es, nous rencontrons Sabine François, gestionnaire de projet. « Naître, cohabiter, vieillir et mourir, ce sont des étapes qui font partie du même continuum qu’est la vie. Notre volonté à travers la synergie créée par ces trois structures, c’est de rassembler l’humain autour de ces grandes étapes pour leur rendre un ancrage dans le vivre ensemble ».
La gestation de ce projet associatif lancé et porté par des citoyen·nes engagé·es aura duré plus de treize ans. En 2008, Isabelle Verbist, infirmière de formation et initiatrice de cette grande aventure, a une intuition : « La naissance et la mort, ça fait tellement partie de la vie. Mais, aujourd’hui, ces transitions sont quasi systématiquement prises en charge et vécues dans des structures hospitalières. J’ai eu envie de permettre à chacun et chacune de se les réapproprier ».

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies