Crèche et école

Faut-il aider son enfant à faire ses devoirs ?

Il a tellement de devoirs en ce dernier trimestre d'année scolaire. Comment ne pas l'accompagner dans ses devoirs alors qu'il y passe tant de temps et d'énergie ? Mais dans quelle mesure aider son enfant à faire ses devoirs est un réel service ?

Déjà le dernier trimestre. Après les vacances de Pâques, les dernières qui scandent l'année scolaire, c'est la dernière ligne droite avant le bulletin de fin d'année. Parfois, les professeurs ont pris du retard et les devoirs, travaux, interros s'accumulent.
À côté de cela, c'est aussi la fin d'année pour les activités extrascolaires : compétitions, spectacle... et la saison des mariages ou communions, des barbecues en famille, des loisirs de plein air... Il faut donc combiner le tout et il est parfois difficile pour un papa, une maman de laisser son enfant se débrouiller tout seul devant son travail scolaire. On a tellement envie qu'il réussise bien aussi !
Alors, lui rend-on vraiment service en lui filant un coup de pouce ? Eh bien non, selon une étude américaine, aider son enfant à faire ses devoirs n'améliorerait pas ses résultats scolaires, quels que soient la classe sociale, l'origine ethnique et le niveau d'éducation des parents.

« Nous avons constaté que lorsque des parents aidaient régulièrement leurs enfants pour leurs devoirs, dans la plupart des cas, cela ne faisait aucune différence au niveau des notes de ceux-ci à des tests de lecture ou de mathématiques, explique Keith Robinson, l'un des chercheurs. Cela pourrait même nuire à sa réussite. »

Lui apprendre à se débrouiller

Ces résultats sont à relativiser. L'étude précise que « ce qui nuit généralement aux élèves, c'est le suivi quotidien, strict et encadré des parents. Pas les petits coups de pouce de temps en temps ». Tout dépend de la manière dont on s'y prend pour aider son enfant, de son âge, mais aussi de son degré d'autonomie. Si les parents s'impliquent trop et systématisent leur investissement dans les devoirs, ce peut être contre-productif.

L'enfant peut devenir dépendant ou encore passif devant le travail qui se fait facilement. Moins il fait d'efforts pour apprendre, plus il aura des difficultés à se débrouiller seul devant une interro. C'est aussi en apprenant à réfléchir par soi-même que l'enfant apprend à développer sa méthode de travail. D'autres études ont démontré que les enfants plus autonomes ont de meilleurs résultats.

Comment l'aider ?

S'il faut laisser l'enfant se débrouiller un maximum, il faut aussi qu'il soit épaulé en cas de difficulté. Les chercheurs américains recommandent alors d'engager un professeur et de discuter du travail scolaire avec lui. Mais le recours à un particulier ou à un organisme privé peut être onéreux.

« Si les parents n'ont pas la patience, un grand frère ou une grande sœur pourra se charger de vérifier les devoirs », estime Franca Mannu, institutrice primaire dans une école traditionnelle et tenante de la pédagogie différenciée.
Les enfants dont les parents travaillent encore après la fin des cours peuvent bénéficier de l'étude organisée au sein des établissements scolaires : « Une bonne solution, même si parfois toutes les tâches ne sont pas encore finies au moment de rentrer à la maison. »

Quant à l'école des devoirs, « on la conseille aux enfants qui en ont une dans leur quartier et dont les parents ne souhaitent pas les mettre à l'étude pour une question de budget », ajoute-t-elle. Reste encore la solution des grands-parents ou de l'aide (nettement plus abordable) d'un étudiant ou d'une personne retraitée.

À LIRE AUSSI

Inscription en secondaire, qu’est-ce qui change ?

Crèche et école

Inscription en secondaire, qu’est-ce qui change ?

Accidents domestiques : une campagne dans les écoles

Santé et bien-être

Accidents domestiques : une campagne dans les écoles

Des frais de chauffage réclamés par l’école ? C’est illégal

Crèche et école

Des frais de chauffage réclamés par l’école ? C’est illégal

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies