Crèche et école

Françoise Dessy : plaidoyer pour la gestion mentale

En 2018, nous rencontrions Jean-Marc Loutsch et Françoise Dessy, suite à leur publication à quatre mains de Je suis un élève à problèmes. Nous y découvrions leur personnage, Jérôme, et ses problèmes de dyslexie. Jean-Marc et Françoise ont donné une suite à ses aventures dans Je suis un élève en chemin.

Eux aussi ont fait du chemin. Nous avons rencontré Françoise Dessy (Jean-Marc Loutsch a quitté l’enseignement) pour évoquer son accompagnement d’élèves en difficultés. À quoi tiennent les choix d’une vie ? Au sortir d’humanités classiques à Bastogne, Françoise Dessy hésitait entre des études littéraires ou d’assistante sociale. « La logopédie m’est apparue comme le bon choix, se souvient-elle. Elle alliait d’une certaine façon les deux, bien que la logopédie ne concerne pas uniquement les troubles du langage, oral ou écrit ».
Au cours de ses études, elle rencontre une professeure, Françoise Estienne, qui lui fait découvrir la gestion mentale, approche initiée par Antoine de La Garanderie. « Elle va prendre une grande place dans mon parcours et influencer ma vie toute entière, en tant que femme, en tant que maman aussi, ajoute-t-elle. Elle a influencé ma manière de voir les choses, par l’écoute, l’accueil, le non jugement, qui sont au cœur de la gestion mentale. J’ai essayé de l’appliquer à ma vie de maman. La vie est un apprentissage. Chaque difficulté est là pour nous apprendre quelque chose. Il faut essayer d’en tirer des forces. Comme je le dis dans le livre, ‘La vie est un chemin sur lequel chacun s’engage avec son propre bagage qu’il dépose, qu’il complète, qu’il modifie au gré des étapes’ ».

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies