Santé et bien-être

Le yoga existe aussi pour tout-petits

De la psychomotricité en crèche, c’est assez courant. Par contre, du yoga pour bébés, c’est plus rare. On a tenté l'expérience avec Rose-Marie Neyman, ancienne assistante sociale et prof de yoga depuis des années.

La porte à peine entrouverte, les enfants sautillent de joie. Ils les ont vus, les tapis roses qui annoncent le cours de yoga. Rose-Marie passe son sourire de lutin farceur par la porte. Deux enfants viennent s’accrocher à ses jambes en guise de câlin de bienvenue. Un petit blond au pull rayé attrape déjà un tapis pour le dérouler. Il y a de la joie, des sourires et de l’excitation dans la section des grands, ce matin.
Les pantalons et jupes serrées sont au vestiaire. Les enfants sont jambes nues en lange ou slip coloré (pour ceux qui sont déjà propres). Ils ont gardé leur T-shirt ou pull. Ils sont à l’aise, prêts pour le yoga.
« On se prépare au petit papillon », lance Rose-Marie en s’asseyant les pieds joints sur un tapis rose. Les enfants l’imitent. « Le papillon dort encore, chuut » et tout en souplesse, tous posent leur tête sur leur pieds. « Qui vient réveiller le petit papillon ? », demande la prof de yoga. « L’abeille ! », s’exclame pleine de peps une petite blonde en pull noir avec des chatons. Bzzzzzzz, un bourdonnement remplit la pièce, les petites mains s’agitent comme des ailes et viennent piquer leurs voisins.
L’histoire continue, les enfants deviennent des arbres, des oiseaux qui déploient leurs ailes… puis se mettent en équilibre sur un seul pied, comme une autruche. « Moi, je suis pas une autruche », dit une fillette avec un T-shirt plein de papillons roses. « C’est di-ci-fi-cile », articule Youri, le petit bonhomme en T-shirt marin, en se tenant à une barrière.
« Oui c’est difficile, l’autruche, mais c’est un bel oiseau », répond doucement Rose-Marie en partant dans une parade d’autruche sur la pointe des pieds, penchée en avant et doigts écartés en arrière comme de belles plumes. Les enfants la suivent à travers la pièce. Même la puéricultrice déambule comme un drôle d’oiseau.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies