Santé et bien-être

Les allergies aux pollens sont de retour dans l’air

Avec le retour des beaux jours, la saison pollinique pointe le bout de son nez. Comment se prémunir des réactions allergiques aux pollens ?

Aaaaaaaaaatttchoooouuuuuuuuu ! Avec le printemps et la douceur des températures s'annonce aussi le début de la saison pollinique.
Après les pollens de noisetier, d’aulne et d’if déjà présents dans l’air en mars, le pollen de bouleau, très allergisant, augmente dans l'air. En termes de quantité de pollen libéré dans l’air, le bouleau représente à lui seul environ un tiers des grains de pollen d’arbres. En effet, l’allergie au pollen de bouleau « occupe dans notre pays la première place parmi les sensibilisations aux pollens d’arbres », indique l'Institut Scientifique de Santé Publique sur le site airallergy.be.
La période à risques pour les personnes sensibilisées au pollen de bouleau a donc commencé. « Lorsque la concentration de l’air en pollen de bouleau atteint 80 grains par mètre cube d'air, 90 % des personnes sensibilisées présentent des symptômes cliniques ». Or, ce lundi, ces sont 1580 grains de pollen de bouleau par mètre cube qui ont été récoltés à Bruxelles.

Allergies et symptômes

Les personnes allergiques aux pollens représentent 15 à 20 % de la population. Une allergie saisonnière peut se déclencher à tout âge, chez l’enfant, comme chez l’adulte. Il n’existe pas de groupes à risque particuliers. Mais il existe une prédisposition génétique.
Les personnes hypersensibles au pollen des graminées, des herbacées ou des arbres peuvent souffrir de ce qu’on appelle le « rhume des foins ». Il s’agit d’une rhinite allergique présentant un ou plusieurs des symptômes suivants :

► éternuements ;
► picotements, démangeaisons, rougeurs aux yeux ;
► larmoiements ;
► nez bouché, perte d’odorat et de goût, sinus encombrés, écoulements nasaux  et, dans certains cas, démangeaisons à l’arrière de la bouche et dans la gorge.

Comment se prémunir des allergies ?

Le pollen se propage dans l’air. Il n’existe donc aucune solution miracle pour éviter complètement les symptômes désagréables liés aux allergies, rappelle le WIV-ISP. Voici quelques conseils pour réduire les désagréments liés aux rhinites allergiques :

► évitez les efforts et les activités en plein air et privilégiez les activités en intérieur ;
► n’aérez que brièvement pendant la saison des pollens et gardez les fenêtres fermées lors de vos déplacements en voiture ;
► lorsque le temps est ensoleillé et venteux, et que la concentration de pollens est plus élevée, portez des lunettes de soleil afin de diminuer le contact des yeux avec l’allergène ;
► évitez de sécher votre linge à l’extérieur ;
► utilisez des mouchoirs en papier et jetez-les systématiquement après utilisation ;
► douchez-vous et lavez vos cheveux avant de vous coucher afin de vous débarrasser des allergènes ;
► suivez les recommandations et les traitements - comme des antihistaminiques ou des corticoïdes, voire la désensibilisation - prescrits par votre médecin.



S. G.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies