Vie pratique

1986: joyeuse entrée de Germain et nous dans le Ligueur

L'archive du Ligueur

En cette fin 86, une couverture jaune pétant annonce l’arrivée de Germain et de ses potes. Née du crayon de Frédéric Jannin, cette série s’est instituée en véritable chronique de cette jeunesse à cheval entre les années 70 et les années 80. Lorsque Germain et nous débarque dans les pages du Ligueur, la galerie des personnages est en place depuis un bon bout de temps. Elle a eu le temps de s’installer, de bonifier dans les pages de Spirou dès 1977.

Au départ, la série démarre dans le Trombone Illustré, supplément éphémère mais désormais culte du magazine Spirou. Si Frédéric Jannin en assure le dessin, c’est Thierry Culliford, fils de Peyo, qui en rédige les scénarios. Très vite les deux auteurs qui ont une vingtaine d’années parviennent à capter l’esprit de leur époque avec de nombreux gags autour des rapports entre les parents et leurs grands ados. Des rapports souvent conflictuels, nourris d’incompréhensions, mais toujours dynamités par l’humour.

Les parents, parlons-en ! À l’époque, Frédéric Jannin l’affirme à Daniel Fano : « J’ai plein de parents qui adorent la série ». Il faut dire qu’en 1986, lorsqu’il accorde cette interview qui annonce la publication des planches, Fred Jannin affiche déjà 30 ans au compteur. « C’est amusant, je me sens de plus en plus proche de la catégorie parents. Je me rends compte qu’on ne devient pas parents mais qu’on est des adolescents attardés qui se voient soudain nantis d’enfants. Qu’on soit aussi paumé à trente-cinq ans qu’à dix-sept, ça me rassure un peu ».  

Jannin "super content"

Pour de nombreux ados de l’époque, les caricatures de parents exposées dans les albums ont sans doute contribué à une espèce d’apprentissage de la parentalité. Comment trouver le juste équilibre entre le paternel hyper autoritaire qui hurle « Tais-toi quand tu parles à ton père » et les parents écolo, ex-hippies, permissifs qui sombrent quasiment en dépression lorsque leur fille refuse de les appeler par leurs prénoms ?

Lors d’un récent échange, Fred Jannin me confiait qu’il avait été « super content que Germain et nous soit replacé dans le Ligueur ». On le comprend. Ces gags, dans le contexte d’un magazine traitant de l’actualité parentale, prenaient une saveur toute particulière. Certains papas, certaines mamans se retrouvant volontiers dans les situations dépeintes, tout comme les enfants pouvaient s’y projeter, à leur niveau, dans les pages de Spirou.

À lire aussi

Une série sur le petit bout de latex

Vie pratique

Une série sur le petit bout de latex

On ne naît pas garçon, on le devient

Loisirs et culture

On ne naît pas garçon, on le devient

Abonné
Le coin lecture : la beauté du grand blanc

Loisirs et culture

Le coin lecture : la beauté du grand blanc

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies