Loisirs et culture

L’adorable ours des neiges et L'enfant qui est né deux fois

Cette semaine, nous vous emmenons dans des pages enneigées et au théâtre. Après Un ours pas comme les autres (L'École des Loisirs), de Grégoire Solotareff qui sort ce 24 janvier et présenté la semaine dernière, voici L’adorable ours des neiges, de Lionel Tarchala (éd. Sarbacane). Direction ensuite vers le pays des Inuits au théâtre avec L'enfant qui est né deux fois (éd. Milan), proposé par la Compagnie Mélancolie Motte et en tournée actuellement en Belgique.

Sarbacane

L’adorable ours des neiges

Après vous avoir présenté une sélection de nouveautés bien enneigées dans le Ligueur du 20 décembre 23, la neige a fait son retour et nous avons déniché une autre perle floconneuse : L’adorable ours des neiges, de Lionel Tarchala (éd. Sarbacane). Voilà l’occasion de retrouver un duo d’amis au cœur tendre : Petite Homme Poilu et Grosse Bête Velue, inventés par Lionel Tarchala dont l’univers artistique est à découvrir ici ( ). L’un est trappeur dans des forêts qu’on imagine canadiennes ou québécoises, l’autre est un ours bleu débonnaire et souriant. Mais un obstacle majeur enraye leur amitié : l’hiver. Car l’ours hiberne. Notre trappeur déteste se retrouver seul en plein hiver et menace de retourner en ville. Comment sauver leur amitié ? Voici à nouveau un récit nerveux, humoristique, généreux dans des décors montagneux. On retrouve avec plaisir ces deux personnages tout en contrastes découverts précédemment dans Là-haut sur la montagne (2021) et La peau de l’ours (2023) et on en redemande déjà (dès 4 ans).

Dans cette vidéo, Lionel Tarchala présente Grosse Bête Velue et Petit Homme Poilu.

Au théâtre, L'enfant qui est né deux fois

Au départ, il y a un joli conte initiatique qui, comme beaucoup d’initiations, approche la vie, la mort, l’au-delà de l’humanité. C’est aussi une immersion dans un univers culturel riche, celui des Inuits. Avec L’enfant qui est né deux fois, paru en 2005 aux éditions Milan, Gérard Moncomble au texte et Régis Lejonc au dessin proposent de suivre l’âme, rien que ça, d'Uutoq dans le monde animalier. Le jeune Inuit, décédé trop tôt, part à la recherche de sa mère. Il passe successivement dans le corps de différents animaux sauvages et vit mille vies. Beau et triste à la fois, le récit connaît une fin apaisée puisque cette quête ramènera le jeune Inuit à renaître aux pays des Hommes. Cette histoire méritait une… deuxième vie, s’est dit Mélancolie Motte. Elle a adapté le texte dans un récit théâtral, un seul en scène qu’elle interprète elle-même. Elle a ainsi amené sur les planches L’enfant qui est né deux fois, en abordant avec finesse ces sujets aussi universels que délicats : la vie, la mort et ce qui se passe entre les deux. Le spectacle plein de douceur et de poésie met en scène l’âme du bébé, qui se cherche un autre corps, une autre vie et nous fait voyager dans l’imaginaire. Une production de l’asbl Le Non-Dit (À partir de 5 ans).

En tournée en Belgique à Nivelles, Uccle, Libramont, Namur... Toutes les dates et heures sur le site de la Chambre des Théâtres pour l'Enfance et la Jeunesse.
 

Découvrez la vidéo de présentation de son spectacle par Mélancolie Motte ainsi que le teaser.

Découvrez la vidéo du spectacle L'enfant qui est né deux fois

A lire aussi

Le coin lecture : quand le livre pour enfants veille sur la planète

Loisirs et culture

Le coin lecture : quand le livre pour enfants veille sur la planète

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies