Développement de l'enfant

Help, il fait toujours pipi dans sa culotte !

La propreté s’acquiert généralement vers 3 ans. Mais, pour certains enfants, ce n’est pas si évident… Certains font encore pipi la nuit, la journée, ou encore étaient propres puis régressent. Même si cela est assez contraignant pour vous, parents, rien ne sert de s’énerver. Les explications de Stéphane Luyckx, urologue pédiatrique à l’Huderf.

Comment expliquer que certains enfants font encore pipi dans leur culotte à un âge où on est généralement déjà propre ?
Stéphane Luyckx
 : « Par le passé, l’énurésie (pipi dans la culotte) était souvent attribuée à des problèmes psychologiques. Il s’agissait, disait-on, d’enfants paresseux ou mal dans leur peau. Aujourd’hui, on sait que, dans la majorité des cas, les causes sont plutôt d’ordre physique et que les problèmes psychologiques sont plutôt la conséquence de ces pipis-culotte.
En effet, vers l’âge de 4 ans, tous les enfants passent par une phase de développement où leur vessie devient hyperactive. Normalement, durant la phase de remplissage, les muscles de la vessie sont relâchés. Ils se contractent lorsque la vessie est pleine, donnant le signal à l’enfant qu’il doit aller aux toilettes. Mais quand la vessie est hyperactive (instable), ces muscles se contractent de manière anormale durant la phase de remplissage. En réaction, l’enfant serre ses muscles pour se retenir. C’est un réflexe, il ne s’en rend pas compte. Il se retient ainsi jusqu’à ce que sa vessie soit pleine à craquer puis court aux toilettes avec le risque de ne pas y arriver à temps. Chez certains enfants, les contractions dues à l’hyperactivité vésiculaire sont tellement fortes qu’ils n’arrivent pas du tout à se retenir et à éviter des fuites. »

Cela signifie donc que l’enfant ne le fait pas exprès ?
S. L. : « Absolument. Durant la phase d’hyperactivité vésiculaire, l’enfant ne sent pas qu’il doit faire pipi. Il ne faut donc pas y voir un signe de paresse, ou penser qu’il ne veut pas s’arrêter de jouer. C’est un peu comme si le cerveau était déconnecté de la vessie. Certains enfants sont totalement propres à 2 ans et demi - car, à cet âge, la vessie n’est pas instable - puis recommencent vers 4 ans à faire pipi dans leur culotte. Cela prouve bien que ces accidents, comme on les appelle, sont totalement indépendants de leur volonté. Les enfants sont concernés par l’instabilité vésiculaire de façon plus ou moins prononcée. En grandissant, l’instabilité vésiculaire se calme normalement toute seule. »

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies