Loisirs et culture

La guerre des Lucas, ou comment raconter les coulisses de Star Wars à ses enfants

Star Wars c’est d’abord une histoire de transmission de génération en génération. La parentothèque du jour vous présente une Bédé qui relate tous les obstacles qui se sont mis au travers du film avant qu’il ne devienne légende et conquiert les cœurs de toute la planète, de toutes les galaxies, même celles fort fort lointaines…

Attention : œuvre immense. Du scénario à l’impressionnant travail de recherche, en passant par le dynamisme et la virtuosité du dessin, Laurent Hopman a frappé fort. Très fort. Certainement guidé par la Force. L’auteur, s’est lancé dans tout ce qui précède la création du premier opus de Star Wars. Il a œuvré de manière universelle, tant les Starwarsophiles - pour ne pas dire les Starwarsovores - que les novices – pour ne pas dire les profanes – se passionnent pour son histoire.

La réalité, plus démente que la fiction ?
Tout se déroule comme dans un vrai bon biopic Hollywoodien. Le turbulent Goerges Lucas, que l’on ne présente pas, qui échappe à la mort. Suivent ses premiers pas dans le 7ème art. Ses premiers potes, un certain Steven Spielberg et un dénommé Francis Ford Coppola. Puis très vite, l’obsession de redonner ses lettres de noblesse à la science-fiction pour faire aussi bien que Flash Gordon. C’est ainsi que nait l’idée de la saga, et toutes les galères qui vont succéder pour que ce projet prennent toutes le directions sauf celles d’une voie lactée tranquille. Budget rachitique, délais impossibles à tenir, tensions invraisemblables entre comédiens, éléments naturels qui se déchaînent, amourettes illicites en stoemeling, trahison, abandon, démission, distribution minable… Georges Lucas aura tout affronté… et tout dépassé pour ce premier épisode, l’épisode IV : Un nouvel espoir, sorti en 1977.
De bout en bout, la narration est haletante, on tourne chaque pages avec angoisse, presque en se demandant si le film va bel et bien finir par sortir en salles ! Rien n’est romancé, la réalité autour de Star Wars est-elle finalement encore plus démente que la saga elle-même ? Presque.
Mais au fait, pourquoi est-ce qu’on vous parle de tout ça ?

Pourquoi on a aimé ?
Tiens, c’est vrai ça, « pourquoi un magazine parental recommande-t-il ce type de lecture à des parents », se demandent donc les lecteurs et lectrices les plus sceptiques ? Parce qu’on a toujours considéré au Ligueur, Star Wars comme une véritable saga de la relation familiale.
En un coup de sabre laser, on peut aborder des tas de thèmes chers à notre ligne éditoriale : la transmission, l’initiation, les excès de consommation, la relation familiale, etc. Il y est question de filiation, de courage, de sacrifice, d'émancipation.
Dans cette Bande-dessinée, l’auteur raconte les coulisses de ce spectacle virtuose, celui que vous avez peut-être vous-même regardé enfants avec vos parents et celui que vous regardez avec vos propres enfants.
On le sait, la firme aux oreilles de souris a aujourd’hui repris la licence. Elle l’exploite jusqu’ici avec respect de la mythologie et savoir-faire. Mieux encore, elle aborde des thèmes progressistes et politiques, on pense à la série Andor qui pourrait presque faire office de rempart à la montée des extrêmes. Tout cet univers continue donc à vivre et à se transmettre.
Il nous semble important, émouvant même, pour notre petit cœur de geek, de raconter à ses enfants comment et dans quelles conditions est né·e cette saga incomparable. C’est aussi une manière de montrer à ses petit·es padawans que tout est possible. Et ô combien il peut-être utile de suivre ce son intérieur. De se laisser guider par lui. Comme un Jedi se laisse guider par la Force. Oui, les initiés l’avaient certainement vu venir…

 

En savoir +

La guerre des Lucas de Laurent Hopman pour le scénario et Renaud Roche pour les dessins (Editions Deman). Disponible dans toutes les bonnes librairies à côté de chez vous.
Retrouvez tous nos conseils et outils à la rubrique Parentothèque.
+ tous les mois dans le Ligueur magazine.

En savoir +

star wars

Elisa Sartori : lire peut faire souffrir

Loisirs et culture

Elisa Sartori : lire peut faire souffrir

Être mère d’une enfant différente

Loisirs et culture

Être mère d’une enfant différente

Un atout maître de l’actu

Loisirs et culture

Un atout maître de l’actu

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies