Développement de l'enfant

La Linja (Steffen Spiele) : De cette simplicité dont on fait les grands classiques

Notez-le dans vos agendas, désormais, un lundi sur deux, on vous présente ce que l’on estime être les jeux incontournables, à chaque fois validés par des parents ou par des enfants. On inaugure ce nouveau rendez-vous avec une valeur sûre dans le merveilleux monde des jeux abstraits : la Linja.

Spiel 2022. Pour les besoins de la sélection, le Ligueur fait son marché. On teste, on joue, on revient sur nos pas, happés par le flow continue de visiteurs et visiteuses dans cet imposant salon de Essen - le plus grand du monde. On y repère aussi des jeux sans avoir le temps de jouer avec. La Linja est de ceux-là, mais nous n’avons pas dit notre dernier mot…

Passer derrière les lignes ennemies
L’année d’après, on fonce dare-dare sur l’improbable stand de Steffen Spiele, intégré depuis, à l’écurie Helvetiq qui développe - entre autres - toute une gamme de jeux abstraits. Derrière le nom de Steffen Spiele, un homme fort sympathique : Steffen Mühlhäuser, heureux de présenter ses inventions, toutes plus inédites et ingénieuses les unes que les autres. On retrouve celle qui nous a jadis tapé dans l’œil : la Linja.
Présenté dans une boîte étirée qui ne prend pas de place. On peut difficilement faire plus épuré.
6 morceaux de bambous que l’on aligne de façon parallèle. 12 pions noirs. 12 pions rouges.
Le but est de faire passer le plus grand nombre possible de pions derrière les lignes ennemies.
Et ? C’est tout. Mais à partir de là, toutes les stratégies sont envisageables.

De la simplicité dont on fait les bons jeux
La force du jeu réside dans la façon ingénieuse de déplacer ses pions en deux temps, avec la possibilité d’obtenir des bonus qui permettent d’en chahuter le déroulement. Finalement, on se retrouve avec des parties très différentes à chaque fois. Nous en sommes, au bas mot, à une centaine disputée et aucunes d’entres elles ne se ressemblent. Nous ne sommes pas loin des échecs pour les coups portés d’avance. Des dames, dans la rapidité des parties. Mais ce serait dommage de rapprocher ce jeu d’un tel ou d’un autre, puisqu’on tient là quelque chose d’unique et de tout à fait singulier. De cette simplicité dont on fait les grands classiques. Et c’est bien la promesse de cette chronique : vous présenter nos classiques. Nos valeurs sûres.  La Linja est de ceux-là.

CE QU’EN PENSENT LES PARENTS :
La Linja est passée dans les mains de plein de familles. On y a a joué tant avec des grands-parents qu’avec des petit·es de 6 ans qui ont très vite assimilé les règles de déplacement. À chaque fois, l’efficacité du jeu crée la stupéfaction. « C’est typiquement le genre de titres avec lequel on fait plusieurs parties d’affilées. Ne serait-ce que pour les revanches, les belles, le re-belles ou encore les revanches des re-belles », nous dit Amandine qui y a joué avec sa fille de 6 ans. Julien, papa de deux ados de 13 et 14 ans est d’abord marqué par la beauté du jeu. « Ça ne ressemble à rien d’autre. C’est hyper beau cet alignement des morceaux de bambous combinés aux pions rouges et noirs, ça reflète l’esprit du jeu ». Edgard, 12 ans adhère tout de suite « Ce n’est pas que de la stratégie, on joue beaucoup par rapport à l’autre aussi, on s’adapte quoi. Ça donne envie d’y rejouer parce qu’on sait que les parties seront uniques à chaque fois ».

 

jeux, sélection jeux jouets, jeux abstraits

À LIRE AUSSI

Le jeu : meilleur remède anti-bisbille pour les fêtes

Loisirs et culture

Le jeu : meilleur remède anti-bisbille pour les fêtes

Parent joueur… RETORS

Loisirs et culture

Parent joueur… RETORS

Parent joueur…TACTIQUE

Loisirs et culture

Parent joueur…TACTIQUE

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies