Loisirs et culture

Le Bois Brûlé d’Erpent

Le Bois Brûlé, voilà un endroit qui n’est pas forcément très fréquenté, même par les locaux de l’étape. La promenade est à cheval sur trois anciennes communes de la périphérie namuroise : Jambes, Erpent et Dave. L’itinéraire varie de 4 à 6 kilomètres en fonction des envies et de l’énergie de la tribu. La majeure partie de l’escapade se fait dans la forêt où l’utilisation de la poussette n’est pas aisée, même si on a croisé sur un des chemins boisés une petite famille dont la cadette avait visiblement profité d’un moment de déplacement sur roues.

Sur notre site internet, vous trouverez un lien qui vous renverra directement vers une carte interactive réalisée par le syndicat d’initiatives de Jambes. Le point de départ y est clairement indiqué. Pour raccourcir le trajet, on peut se rendre à un point de départ qui longe la voie ferrée (après une maison bleue !) où se trouvent deux tables de pique-nique. De là, vous plongez tout de suite dans le bois. Pour les adeptes des transports en commun, une autre option est de commencer par la gare de Dave-Saint-Martin, elle est à un jet de pierre du parcours et à six minutes en train de la gare de Namur.
Cette promenade n’est pas spectaculaire, mais elle est franchement agréable en toute saison. Dans cette petite forêt domaniale, les chemins sont bien tracés, invitant à quitter le trajet principal pour se perdre tout en douceur en s’imprégnant des odeurs et des bruits de la forêt.
Lors de la promenade, on pousse une pointe jusqu’au fort de Dave. Celui-ci faisait partie d’une ceinture de fortifications militaires protégeant Namur dès à la fin du XIXe siècle. Lors des conflits de 14-18 et de 39-45, le fort tiendra respectivement cinq et neuf jours. Aujourd’hui, si les militaires ont déserté ce lieu, les chauves-souris en ont fait un lieu de repos hivernal très prisé, ce qui permet au lieu d’être étiqueté SGIB, comprenez « Site de Grand Intérêt Biologique ».
Un autre vestige militaire peut aussi être utilisé pour stimuler l’intérêt enfants. Dans les bois se dissimule un ancien bunker dont les murs de béton semblent recouverts d’écailles. On y accède via un petit chemin qui part d’une espèce de rond-point planté de conifères et placé sur l’itinéraire de la promenade.

À LIRE AUSSI DANS LE LIGUEUR

À Courrière, le guide est un sanglier

Loisirs et culture

À Courrière, le guide est un sanglier

Le bois de Lauzelle

Loisirs et culture

Le bois de Lauzelle

Poussettes et ruines d’abbaye

Loisirs et culture

Poussettes et ruines d’abbaye

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies