Grossesse

Les examens médicaux à la loupe

Votre première consultation de grossesse se passe, le plus souvent, avec le gynécologue. Au programme ? Une échographie pour dater le début de votre grossesse et établir une date présumée d’accouchement. Une prise de sang pour vérifier votre immunité et plusieurs autres points. Votre dossier médical, chirurgical, familial repris dans les détails. La question de vous enceinte dans votre travail. Etc. Cette première consultation peut se dérouler avec une sage-femme.

Le suivi de la grossesse, ce sont des rendez-vous médicaux réguliers : en général, tous les mois d’abord, puis plus fréquemment. Il implique différents examens médicaux afin que soient dépistées d’éventuelles complications concernant le fœtus ou vous, la maman. Ces examens vous sont toujours proposés, jamais imposés. Parmi eux, certains sont habituels (et peuvent revenir à chaque visite), d’autres sont plus spécifiques, avec des enjeux complexes.

Les voici présentés dans les grandes lignes, avec Anne-Céline Cheron, gynécologue-obstétricienne au Grand Hôpital de Charleroi.

Des questions, des doutes, parlez-en !

Subir ces examens visant à dépister des anomalies possibles chez le fœtus génère, la plupart du temps, de l’inquiétude chez vous, les futurs parents, inquiétude qui tourne parfois à l’obsession. En attendant d’être rassurés par les résultats, vous vous empêchez peut-être de continuer à penser à la grossesse et à rêver votre bébé. Vous vous posez plein de questions. Votre responsabilité parentale est mise à rude épreuve.

Ces différents examens sont les plus courants. D’autres existent. Si votre médecin vous prescrit un examen dont vous ne comprenez ni l’intitulé ni le sens, n’hésitez pas à le questionner.

En parcourant ces lignes, peut-être avez-vous des vagues d’inquiétude. La conception d’un enfant est toujours une prise de risques : malgré tous les tests effectués, il n’est pas possible de mettre un label « 100 % parfait » à votre bébé. Mais n’oubliez pas non plus que passer les examens médicaux rassure le plus souvent et que, dans leur majorité, les bébés naissent en bonne santé !

VIRUS ET PARASITE

Cytomégalovirus et toxoplasmose

  • Le cytomégalovirus (CMV) est un virus fréquent chez les jeunes enfants. Il s'établit chez l'hôte sous une forme « dormante », mais un épisode de réactivation est possible et peut survenir pendant toute la vie, et très rarement au cours de la grossesse. Généralement, la plupart des infections en cours de grossesse sont des primo-infections, c’est-à-dire que la femme contracte le virus pour la première fois pendant la grossesse. Si, enceinte, vous êtes en contact avec de jeunes enfants, vous devez donc éviter de boire ou de manger dans la même vaisselle. Vous devez aussi vous laver les mains après tout contact avec leurs urines ou leur salive.
    « Aucun traitement ni vaccin ne sont actuellement disponibles, ce qui explique pourquoi le dépistage du CMV n’est pas systématique, précise Anne-Céline Cheron, gynécologue-obstétricienne. Ce sujet est complexe. Les femmes enceintes non immunisées contre le CMV peuvent être écartées de leur travail lorsqu’elles s’occupent d’enfants (écoles, etc.). Mais, si elles sont déjà mamans, elles gardent le contact avec leur(s) propre(s) enfant(s). L’écartement n’a alors pas vraiment de sens : à la limite, les risques sont plus grands à la maison, car elles sont plus en contact intime avec leur(s) propre(s) enfant(s) ! »
     
  • Le toxoplasme est un parasite spécifique au chat ; il peut aussi être l'hôte de l'homme, du bœuf, du mouton, du poulet, du porc, etc. Les principaux modes de contamination humaine se font par les aliments souillés par les déjections des chats « toxoplasmés » et par la viande d'animaux parasités.
    Que faire en matière de prévention de la toxoplasmose ? Ne consommer que de la viande cuite à plus de 66 °C (c'est-à-dire non saignante), bien laver les fruits et les légumes, se laver soigneusement les mains et ne pas les porter à la bouche lorsqu'on a manipulé de la viande crue, protéger les aliments des insectes, éviter tout contact avec une litière de chat, un bac à sable, et porter des gants pour changer la litière ou pour jardiner.
    « Il n'y a pas actuellement de vaccin contre la toxoplasmose. Par contre, des traitements efficaces existent pour diminuer le passage du parasite vers le fœtus », conclut Anne-Céline Cheron.

VACCINATION

Où en êtes-vous dans vos vaccins ?

Votre grossesse est l’occasion de vérifier votre statut vaccinal avec votre médecin. Si vous n’avez pas votre carte de vaccination sous la main, une prise de sang permettra de savoir contre quelles maladies vous êtes protégée. Ainsi, êtes-vous vaccinée contre la coqueluche, une maladie grave chez les tout petits bébés ? Points à discuter également avec le médecin : la vaccination contre la grippe saisonnière et celle contre le Covid-19. Infos sur www.vaccination-info.be.

EN PRATIQUE

Mon carnet de grossesse

Édité par l’ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance), Mon carnet de grossesse est rempli d’infos pratiques. Il s’apparente à un journal de bord de la grossesse, doublé d’un dossier médical servant de lien entre les professionnels de la grossesse et de la maternité. Demandez-le à la consultation prénatale de l’ONE ou à votre gynécologue privé.
Également diffusée par l’ONE, la brochure Devenir parent(s) qui rappelle quelques messages prioritaires sur le « métier » de père et de mère.

En attendant

Votre grossesse à 1 et 2 mois

Vos droits : enceinte et protégée au travail

Grossesse

Vos droits : enceinte et protégée au travail

Petit dico de la grossesse (1/2)

Grossesse

Petit dico de la grossesse (1/2)

Sexualité et grossesse : pas de danger !

Grossesse

Sexualité et grossesse : pas de danger !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies