Vie pratique

Ô, smartphone, suspends ton vol

Addicts ou accros aux smartphones, nos ados ? Quels sont les besoins qui sont satisfaits à travers les réseaux sociaux ? Décryptage.

Vendredi après-midi, une septantaine d’étudiants du secondaire sont amassés dans une salle d’un cinéma bruxellois. Au programme : projection-débat autour du film Nuit bleue.
5h42. 342 minutes. Presque le quart d’une journée. C’est le temps qui s’affiche sur l’écran de Nora, jeune protagoniste du film, lorsqu’elle interroge son smartphone sur le temps moyen passé ces deux dernières semaines sur les réseaux sociaux. En tête de liste de ses sites préférés : Instagram et Wattpad (plateforme d’histoires). Mais pas que. Nora utilise aussi son smartphone pour prendre des photos et les partager avec ses amis, créer, écouter de la musique, se divertir.
Nora, Sarah, Amine, Daniel… Ils sont huit jeunes à avoir accepté l’invitation de l’école du sommeil pour vivre une expérience sur la connectivité et le sommeil le temps d’un week-end en résidentiel. Dans un premier temps, la joyeuse bande objective le temps passé sur leur smartphone grâce à l’application Quality Time. Les scores oscillent entre 1h30 et 6h30.
Le jour suivant, ça se corse. Najat, fondatrice de l’école du sommeil, à l’initiative de l’expérience, leur propose de couper leur smartphone jusqu’au lendemain midi. 24 heures en mode off, un défi à leur portée ? Le malaise est palpable. Ils se défient du regard. Un premier se prête au jeu et les autres suivent. « Tranquille, je le vis bien », confie Nora, comme pour s’en convaincre. Dylan se montre plus irrité : « Ça me saoule, j’ai besoin qu’il soit allumé, on ne sait jamais ce qui peut se passer ».

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies