Crèche et école

Réforme des milieux d’accueil : la formation des accueillantes au cœur du débat

Avec la réforme des milieux d’accueil (Milac) se joue la réforme de la formation de base des accueillantes de votre bébé. L’idée est de la renforcer. Mais tout le monde n’est pas d’accord sur la manière de le faire. Pourquoi et comment revoir la formation du personnel en crèche ? Débat. 

Valérie est à la tête d’une crèche en Région bruxelloise. Elle s’occupe quotidiennement des petits bouts, mais aussi des contacts avec leurs parents. « J’ai appris beaucoup de choses via mon emploi. Notamment accueillir des familles précarisées ou de culture différente. Pour moi, ce sont des formations importantes à avoir quand on travaille dans le milieu de la petite enfance. Parce qu’on accueille pas seulement un bébé, mais aussi sa famille, sa culture ou sa religion ».

Être plus inclusif dans les crèches et chez les accueillantes, c’est bien le but de la réforme des milieux d’accueil (Milac), qui entre en vigueur progressivement depuis le 1er janvier 2020 en Wallonie et à Bruxelles. Mais la manière d’atteindre ce but en formant mieux les puéricultrices fait débat. La réforme prévoit obligatoirement d’avoir un CESS, autrement dit, d’avoir réussi sa 6e secondaire pour être accueillante. Ce n’est pas le cas de bon nombre d’entre elles. Ce n’est pas le cas de Valérie.

« Renforcer la formation, oui, mais pas forcément en rendant le diplôme d’études secondaires obligatoire, commente la coordinatrice de projet pédagogique. Pour moi, il y a deux poids deux mesures entre la nécessité d’être mieux formée et avoir le CESS. Ce sont deux choses différentes. »

Lire aussi : Baromètre des parents 2021 : 2 parents sur 3 galèrent pour trouver une place d’accueil

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies