Loisirs et culture

Il était une fois… un massacre raciste (éd. Le Genévrier)

La journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars. Ce jour-là, à Sharpeville, en Afrique du Sud, en 1960, la police ouvre le feu et tue 69 personnes lors d'une manifestation pacifique contre les lois de l'Apartheid. Des actes racistes, il y en eut d’autres (et il y en a encore de trop nombreux), comme celui raconté par Carole Boston Weatherford et illustré par Floyd Cooper dans l’album Il était une fois… un massacre raciste (éd. Le Genévrier). Le Festival Interculturalité de Verviers et Dison s’inscrit, lui, dans la lutte contre le racisme et les discriminations avec, notamment, une conférence sur la diversité dans le livre jeunesse.

Il était une fois… un massacre raciste

La littérature jeunesse permet souvent de faire un indispensable travail de mémoire et rend même accessibles des pans essentiels de notre histoire, même pour les adultes. Des approches intelligentes et sensibles qui peuvent trouver leur place dans nos salons et bibliothèques, ce qui les rend directement disponibles à tout moment. Il était une fois… un massacre raciste de Carole Boston Weatherford et Floyd Cooper (éd. Le Genévrier) raconte un dramatique épisode de l’Histoire américaine qui avait pourtant commencé par une expérience assez incroyable.
Début des années 1900, à Tusla en Oklahoma, une importante communauté afro-américaine avait développé son propre système scolaire, son réseau de bus, deux journaux, ses églises, restaurants, bureaux de poste, cinémas et… même bibliothèques au cœur du quartier de Greenwood. Ses habitants descendaient d’Indiens noirs, d’anciens esclaves et d’immigrés venus dans l’Ouest pour fuir la violence et le racisme du Sud ségrégationniste, mais ne pouvaient y compris dans cet Ouest prospère grâce au pétrole se mélanger aux Blancs et bénéficier des mêmes services qu’eux. Signe physique de cette séparation : le chemin de fer qui scindait la ville en deux. La prospérité et la réussite des habitantꞏes afro-américainꞏes de Greenwood devinrent telles qu’elles insupportèrent une partie de la communauté blanche.
En mai 1921, tout bascula à la faveur d’un fait divers et d’une succession d’incidents. Le 31 mai et le 1er juin 1921, une foule de Blancs armés attaqua Greenwood sans que la police intervienne. Quelque 300 Noirs furent tués, plus de 8 000 perdirent leur maison et furent déplacés. Et il faudra attendre 75 ans pour qu’une enquête soit lancée en 1997 par des parlementaires sur cette terrible attaque raciale. Tulsa est aujourd’hui devenu un lieu de mémoire avec la création de son parc de la Réconciliation…
Carole Boston Weatherford et Floyd Cooper ont choisi la sobriété et le réalisme pour nous raconter cette page d’Histoire, qui trouve pour partie son origine dans leur histoire familiale comme ils s’en expliquent à la fin du livre. Leur album a obtenu de nombreux prix aux États-Unis, dont la Caldecott Medal attribuée par l’Association des bibliothécaires américains pour la jeunesse aux artistes américains de livres pour la jeunesse les plus remarquables, dont Floyd Cooper. Dans sa collection Caldecott, les éditions Le Genévrier en reprennent les titres les plus significatifs et offrent une anthologie patrimoniale remarquable dans le respect le plus rigoureux de la pagination, du format, de la reliure et de la jaquette de l’édition originale (De 8 à 12 ans et au-delà).

Il était une fois… un massacre raciste

Festival Interculturalité à Verviers

Savoir est une chose, se mobiliser en est une autre. Du 11 au 28 mars, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, se déroule à Dison et Verviers la 10e édition du Festival Interculturalité. Depuis sa genèse, ce festival s'est imposé comme un événement phare dans la lutte contre le racisme et les discriminations, tout en célébrant la diversité culturelle qui constitue la véritable richesse de notre société. Des associations locales se sont unies autour du Centre régional de Verviers pour l’intégration (CRVI) pour concocter une programmation variée d'activités dont une Marche contre les discriminations, reliant Dison à Verviers, une exposition Frontières réalisée par le Musée national de l’histoire de l’immigration de Paris, un spectacle de théâtre d’objets, Frontera (dès 9 ans), ou une conférence intitulée La diversité dans les albums pour la jeunesse : quoi, comment, pourquoi ?, par Isabelle Schoenmaeckers, formatrice et lectrise pour l’asbl Boucle d’or, les livres au service du lien et de l’intégration sociale. Elle proposera une réflexion sur le rôle que peut jouer la littérature jeunesse dans nos représentations.

Conférence sur la diversité dans les albums pour la jeunesse : le mardi 19 mars à 19h30 à la Bibliothèque de Verviers, place du Marché, 9. Entrée gratuite. Réservation : 087/32 53 35 – francoise.bernardi@verviers.be

Infos sur le Festival Interculturalité : 087/32 52 07 – festival.interculturalite@gmail.com – ou sur leur page Facebook.

Festival Interculturalité à Verviers

À LIRE AUSSI

À l’eau, de Heejin Park (CotCotCot éditions)

Loisirs et culture

À l’eau, de Heejin Park (CotCotCot éditions)

Jouons avec les mots à Genappe ou avec Le mime osa

Loisirs et culture

Jouons avec les mots à Genappe ou avec Le mime osa

Les femmes dans l’Histoire et les histoires

Loisirs et culture

Les femmes dans l’Histoire et les histoires

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies