Développement de l'enfant

Coliques et pleurs du soir : que faire ?

Les pleurs sont, pour votre bébé, un moyen d’exprimer que quelque chose ne va pas. De votre côté, vous décodez de mieux en mieux les raisons de ses pleurs. Vous ne vous demandez plus (avec angoisse) ce qu’il veut vous signifier par là, vous vous dites juste parfois que vous n’arrivez pas à le consoler…

Il y a toujours les pleurs de faim - des pleurs de revendication. Mais ce ne sont plus les hurlements désorganisés du début de vie, votre bébé chuine plutôt. Il devient plus patient grâce à vos paroles rassurantes : « Je t’ai entendu, j’arrive… » Il pleure parce qu’on le dérange ou qu’il est dans une position inconfortable : là, il râle. Il y a les pleurs de fatigue : vous le déposez dans son lit, il pleure un peu, c’est comme une plainte, puis ça passe. Bien sûr, si cela ne passe pas, sachez qu’il n’y a aucune vertu éducative à laisser pleurer un si petit enfant. Si vous pouvez l’apaiser en le prenant dans vos bras, faites-le ! Il pleure aussi parce qu’il s’ennuie. Proposez-lui une petite balade (dans la maison ou à l’extérieur), mettez-le sous un mobile, installez-le dans un relax près de vous pour qu’il vous voie et entende. Il a besoin de changement.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies