Développement de l'enfant

Il pleure, ce n'est pas normal...

Au chapitre des pleurs, nous n’allons pas vous parler, maintenant que votre bébé a 6 mois, des pleurs dus à la couche sale ou au ventre affamé, par exemple : vous les (re)connaissez bien, et vous gérez ! Les pleurs restent, pour votre bébé, un moyen d’expression important. À 6 mois, vous pouvez être en butte à des pleurs différents de sa part. Aide au décryptage avec Emmanuelle Kadz, pédiatre à Bruxelles.

« Les pleurs ne sont, en général, pas un motif de consultation à 6 mois, parce que, normalement, on est dans une vitesse de croisière à ce moment-là », explique d’emblée Emmanuelle Kadz.
Alors, comme ça roule avec un bébé de 6 mois, on fera d’autant plus attention à des pleurs inopinés, isolés, uniques, qui surgissent comme « un coup de tonnerre dans un ciel serein » : le bébé pleure d’un coup, plus longtemps que d’habitude et il est difficile de le calmer…

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies