Droits et congés

Jeunes mineures enceintes : quelles aides ?

Pourriez-vous m’en dire plus sur les aides, notamment financières, auxquelles ont droit les jeunes mineures enceintes et leurs parents ?
Fabienne

Le sujet est vaste et mériterait une réponse personnalisée. C’est pourquoi nous vous recommandons, si vous êtes concerné·e, de prendre contact avec un centre Infor Jeunes afin de lui exposer votre situation particulière. Voici toutefois un premier tour d’horizon des aides disponibles.
Tout d’abord, jusqu’à ses 18 ans, la jeune fille mineure non-émancipée reste sous l’autorité parentale de ses parents, qui ont l’obligation de l’héberger et de contribuer à ses besoins en fonction de leurs capacités financières. Ce qui n’empêche pas qu’elle puisse décider librement de poursuivre ou non sa grossesse, ainsi que d’en parler ou non à ses parents.
S’il n’est plus possible pour elle de vivre sous le même toit que ses parents, ces derniers sont tenus de lui verser une contribution alimentaire. Et ce jusqu’à ce qu’elle soit apte à subvenir elle-même à ses besoins. Elle pourra également demander une contribution alimentaire au père de l’enfant s’il l’a reconnu (ou, à défaut, si elle peut prouver qu’elle a entretenu des relations sexuelles avec lui lors de la période légale de conception) ET s’il travaille ou perçoit une prestation sociale.
Si la grossesse se poursuit, la jeune fille peut introduire elle-même une demande de prime de naissance auprès d’une caisse d’allocations familiales, dès le moment où un certificat médical circonstancié atteste de sa grossesse. Par la suite, elle pourra recevoir des allocations familiales pour son enfant.
Quant à la mutuelle, c’est celle de ses parents qui couvrira l’ensemble des actes médicaux liés à sa grossesse, tant qu’elle est considérée comme étant à leur charge, et même si elle ne vit plus sous leur toit. Enfin, même mineure, la jeune fille enceinte peut demander une aide ou un revenu d’intégration sociale au CPAS si elle remplit les conditions pour y avoir droit. Ses parents peuvent également faire appel au CPAS, qui apprécie les demandes au cas par cas.

En savoir + avec le guide Étudiante et enceinte d’Infor Jeunes Bruxelles

À LIRE AUSSI

Baromètre des parents : un cap à trouver entre budgets malmenés et inquiétudes partagées

Vie pratique

Baromètre des parents : un cap à trouver entre budgets malmenés et inquiétudes partagées

« Maman, il me faut une paire d’AdidaNike© »

Développement de l'enfant

« Maman, il me faut une paire d’AdidaNike© »

Journée pédagogique à l'école : la garderie peut elle être payante

Crèche et école

Journée pédagogique à l'école : la garderie peut elle être payante

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies