Crèche et école

La sieste à l’école, le cauchemar des parents

Plus d’un mois après la rentrée de leur enfant en 1re maternelle, le sujet est encore sur les lèvres de (presque) tous les parents. L’instit croule sous un flot d’interrogations à base de « L’a-t-elle faite aujourd’hui ? », « Combien de temps ? », « Vous êtes sûre qu’il n’a pas fait la comédie ? ». Oui, la sieste reste bien un élément important de la vie des tout jeunes écoliers. Tout autant qu’elle met les parents dans tous leurs états.

Depuis début septembre, tous les jours, à midi, la même scène se reproduit. Un petit train d’enfants de 2 ans et demi à 3 ans déboule du couloir qui mène du réfectoire aux salles de classe. Un à un, ils s’assoient sur les bancs disposés près des toilettes. Puis ils attendent tranquillement que les deux enseignantes et les deux puéricultrices des classes de 1re les appellent pour le pipi postprandial. Ensuite, direction la classe où des petits lits ont été disposés dans chaque coin ou recoin disponible.
Lina, Ridoine, Alex, Claire et les autres ont chacun leur lit, le même tous les jours, placé au même endroit. Et Doudou ou la tutte à portée de main. Un luxe que madame Carine ne manque pas de vanter auprès des parents. « Tous les ans, c’est la même chose pendant les deux premiers mois, les parents me sollicitent tous les jours à propos de la sieste, explique-t-elle. J’ai donc développé tout un argumentaire pour les rassurer sur ce sujet. Mais, même s’il est important, à un moment, il faut passer à autre chose ».
Pendant ce temps, dans la pénombre de la classe où les rideaux ont été tirés, on entend quelques chuchotements, un rire cristallin… et ce qui ressemble franchement à un ronflement. Madame Carine se contente d’un léger « Chut » qui fait taire les dernières envies sonores. Le silence est désormais total et va durer une grosse demi-heure.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies