Développement de l'enfant

« On dirait que les choses sortent de son doigt… »

« Eliott a commencé à tendre le doigt vers ses 10 mois. Depuis, il est passé par différentes étapes. Au tout début, il avançait son doigt pour toucher notre doigt à nous qu’on approchait du sien : c’était un jeu pour lui, cela le faisait beaucoup rire. Puis, au fur et à mesure, j’ai l’impression qu’il a compris qu’avec son index, il pouvait montrer des objets. D’abord, il a eu une longue phase où il pointait le doigt vers tout et n’importe quoi, sans vraiment demander un truc en particulier, et nous, on nommait tout ce qu’il nous montrait. Il pointait le doigt vers moi, vers son papa, et on disait "maman", "papa", il pointait le doigt vers les gens dans la rue, dans le tram… Maintenant, à 11 mois passés, quand il tend son doigt, c’est surtout pour obtenir quelque chose. Bon, ce n’est pas systématique… Mais, par exemple, s’il a mangé tous les petits raisins contenus dans son bol et qu’il en veut encore, il tend l’index vers la grosse grappe qui trône au centre de la table. Je lui demande : "Tu veux encore des raisins ?", et je lui en donne quelques-uns », se souvient avec émotion Élise.

Et la maman d’Eliott de poursuivre : « On dirait vraiment que les choses sortent de son doigt parce que, bien souvent, quand il le pointe, les choses viennent à lui ! Eliott est très gourmand. Pour le moment, il adore découvrir de nouveaux goûts. À la maison, c’est surtout vers la nourriture qu’il pointe son doigt. Assis à table avec nous, il a envie de goûter tout ce que, nous adultes, on mange. Il va ainsi montrer tous les aliments mis sur la table. En balade, il utilise aussi beaucoup son doigt : il montre les arbres, tout ce qu’il y a dans la nature, les voitures aussi… Là, ce n’est pas spécialement pour obtenir quelque chose. C’est plus comme s’il nous demandait comment les choses s’appellent. »
Certains d’entre vous se demandent peut-être pourquoi nous consacrons des pages de ce numéro du Ligueur et mon bébé au doigt tendu. Leur bébé ne fait pas spécialement ce mouvement ; il le fait, certes, mais parmi d’autres. Ce geste aurait-il une signification particulière ? D’autres parents, à l’inverse, remarquent que leur petit, parfois depuis un certain temps déjà, pointe sans arrêt l’index en direction d’objets qui l’intéressent. Et, chose amusante, sans se concerter, des mamans et des papas utilisent les mêmes jolies formules pour en parler : « On dirait que les choses sortent de son doigt » ou - et c’est une variante qui montre combien le doigt tendu est un signal clair de communication - « On dirait que les mots sortent de son doigt ». Souvent, d’ailleurs, le pointage (ou pointing) s’accompagne de petits cris.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies