Développement de l'enfant

Que faire quand il a peur ?

Des regards de velours, des mots de miel et pleins d’amour, des amis arc-en-ciel, un monde doux, pacifique et du soleil… Oui, on veut le meilleur pour nos enfants. Sauf qu’en vrai, il y a aussi l’obscurité de la nuit, le grand chien du parc, le bruit de l’aspirateur, l’orage… et tellement d’autres sources de peurs pour nos si mignons.

En tant que parents, on ne peut pas empêcher toutes les peurs ou idées sombres d’envahir de temps en temps nos petits chéris. Par contre, on peut les aider à apprivoiser leurs angoisses et peut-être même à les dépasser un jour. Un fameux challenge qui n’est pas toujours simple. « Pour pouvoir accompagner au mieux un enfant qui a peur, les parents doivent d’abord accepter qu’il puisse avoir peur. Si d’emblée, ils ne veulent pas que leur enfant ait peur, qu’ils veulent le protéger de tout, ils pourront difficilement l’accompagner », explique Karim Odr, psychiatre infanto-juvénile à la Clinique Saint-Jean à Bruxelles.
Avant même d’entourer ou de consoler un enfant qui a peur, on essaie donc d’accepter ce sentiment de peur chez lui, même si on n’aime pas ça, même si, en nous aussi, quelques peurs sont enfouies… « Les parents servent de médiateurs à l’enfant pour apprivoiser le monde extérieur, poursuit le docteur Odr. Si les émotions des parents entrent en résonance avec une angoisse de leur enfant, ça nécessite parfois un vrai travail de leur part. »

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies