Développement de l'enfant

Ses premiers p’tits potes

Dingue de voir l’allure à laquelle l’horizon de votre petit peut s’élargir. Jusqu’à devenir un être social. Oui, il s’entend super bien avec Zaineb. Non, elle déteste Charlie. Rah, il est amoureux d’Ève. Mais comment tout cela se tricote en fin de compte ? Mireille Pauluis, psychologue, nous guide. Accrochez-vous, les telenovelas, à côté, c’est du gâteau !

Nous, on n’oserait pas, mais ce sont ses parents qui le disent, Gabriel était un simple petit « tube digestif sur patte » jusqu’à ses 3 ans. Incapable de voir plus loin que le bout de son nez. Puis, un jour, il s’est mis à observer le petit monde qui l’entourait. Les copains, les copines. Puis, une copine en particulier, la mignonne petite Assia. « De ce jour, s’est opérée une évolution gigantesque, raconte Nathalie la maman, il s’est intéressé aux autres ». Mais par quelle magie ?
Le premier copain, ça veut dire quoi, chez un gamin ? Mireille Pauluis explique : « Dès la naissance, dès les premiers instants de la vie, un bébé est outillé pour communiquer. Première chose, il recherche le regard de sa mère. Quelques années plus tard, c’est le même procédé. Il a tous les outils, mais il ne sait pas encore comment les faire fonctionner. Il cherche. Et hop, il accroche. Ça marche ? Chouette, alors il va entretenir ce lien. Il va l’enrichir. C’est comme ça que naissent les bons copains, les grandes amitiés. Certains sont plus doués que d’autres. C’est pourquoi il est important de les laisser entretenir cette phase d’accrochage, sans intervenir. Regardez-les faire ».

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies