Société

Cinq ans d’avancées pour les familles

Et si, pour une fois, on voyait le verre à moitié plein ? À cinq mois des élections, la Ligue des familles fait le point sur ce qui a changé, en bien, pour les parents, sous cette législature. Ce n’est jamais assez et la situation de nombreux parents reste difficile, mais des avancées, depuis 2019, il y en a eu pas mal.

Si nous nous imposons de formuler des propositions constructives, les plus concrètes possibles, notre rôle – celui de défendre les parents – nous impose néanmoins de passer plus de temps à expliquer ce qui ne va pas qu’à saluer les avancées. Mais des bonnes nouvelles, il y en a tout de même eu pas mal. Pour ce premier Ligueur de 2024, nous vous proposons de faire un point sur les principales demandes de la Ligue des familles qui ont été entendues ces dernières années.

POUR ALLER + LOIN

Soutenez nos actions de défense des parents

Si la Ligue des familles peut inscrire ces sujets dans le débat public et à l’agenda politique, c’est parce qu’elle est un mouvement de masse et qu’elle porte la voix de ses 30 000 membres, dans l’intérêt des parents de Wallonie et de Bruxelles dans toute leur diversité.
Ces derniers mois, nous avons présenté aux partis politiques notre mémorandum, rassemblant nos propositions concrètes pour soutenir les familles, en vue de la rédaction des programmes électoraux puis de l’élaboration des accords de gouvernement. Pour obtenir des avancées après les prochaines élections, nous aurons à nouveau besoin de votre soutien. Faites connaître la Ligue des familles à vos proches, offrez le Ligueur comme cadeau de naissance, faites un don pour permettre de couvrir plus de sujets encore et d’obtenir de nouvelles avancées pour les parents.

À LIRE AUSSI

Cohabitants de fait : des droits de succession moins élevés à Bruxelles

Société

Cohabitants de fait : des droits de succession moins élevés à Bruxelles

Néonatalogie : soulager un peu les familles

Société

Néonatalogie : soulager un peu les familles

Prendre un congé parental ne devrait pas être un luxe

Société

Prendre un congé parental ne devrait pas être un luxe

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies