Développement de l'enfant

Comment annoncer un décès à son enfant ?

La mort fait partie intégrante de la vie. Et pourtant, ce n’est pas toujours facile de parler de ce sujet aux enfants de 5 ans, qu'il s'agisse d'un ami ou d'un grand-parent. Comment être juste sans être trop triste ni trop évasif ? 

Après l’annonce du décès de son copain, Tom a fait des cauchemars toute la nuit. Le matin, il s’est mis à poser beaucoup de questions. « Il était mal, explique son papa, et je ne savais pas vraiment le rassurer. »
Timée, par contre, semble prendre la mort avec plus de légèreté. Du haut de ses 5 ans, il a lancé à sa maman quand il était en colère : « Maman, je veux que tu sois morte pour pouvoir manger plus de Kinder ». « Je crois qu’il ne se rend pas bien compte de ce que c’est la mort, qu’elle est définitive », explique Dina, sa maman.
Pour le jeune enfant, la mort d’un animal est souvent l’occasion d’aborder ce sujet pour la première fois. « La première fois qu’on a parlé de la mort à Louis, c’est lorsque nos poissons rouges ont rendu l’âme. On les avait mis dans la terre au jardin et on avait posé des fleurs au dessus. Peu après, Louis a perdu sa mamy et on a fait le lien avec les petits poissons. Ce n’est pas facile de parler de la mort à un enfant », déclare Christine, sa maman. 
La mort est une réalité qui fait pourtant partie très tôt de l’environnement du petit enfant. Les contes la mettent en scène (si le loup mange l’agneau, l’agneau est mort !). La télévision aussi. Ce n’est donc pas un sujet qui lui est totalement inconnu. Et quand un décès survient dans la famille, l’enfant a déjà des bases auxquelles raccrocher cet évenement, à condition qu’on lui en parle sans tabou.

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies