Crèche et école

Inscriptions en première secondaire, c’est parti

Depuis le début de la semaine, la période des inscriptions en 1re secondaire des élèves actuellement en 6e primaire a débuté. FUI, école de préférence, CoGI, école complète ou incomplète, indice composite… mieux vaut savoir où on met les pieds.

Jusqu’au 16 février, date butoir officielle, les écoles secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles vont voir défiler une quantité de parents dont les enfants sont aujourd’hui en 6e primaire. La raison : le dépôt du FUI pour l’inscription en 1re secondaire. Le FUI, c’est le formulaire unique d’inscription qui, comme son nom l’indique, est la seule procédure valable pour toutes les écoles. Pour les parents concernés, cette période peut être génératrice de stress, la faute à un vocable parfois difficile à maîtriser et à une procédure qui doit être respectée à la lettre.
Concrètement, comment se passe l’inscription ? Première étape, celle qui a débuté ce lundi et qui dure jusqu’au 16 février (attention, le 13 février est férié dans les écoles ) : le dépôt du volet général du FUI dans l’école de premier choix. Ici, pas de question de premier arrivé/premier servi, mais l’obligation de déposer physiquement le formulaire à l’école. Pour cela, il est généralement nécessaire de prendre rendez-vous auprès de la direction ou du secrétariat de l’école.
Lors de cette première étape, vous devrez également vous occuper du volet confidentiel du FUI, à savoir celui qui reprend la liste des écoles (jusqu’à dix) de deuxième choix. Vous pouvez soit déposer ce volet confidentiel dans l’école de premier choix, soit le remplir en ligne sur inscription.cfwb.be

Bon à savoir : si l’école est réputée incomplète (selon des critères définis pour les trois dernières années), une attestation d’inscription est remise aux parents lors du dépôt du FUI. La procédure se termine en attente de l’obtention du CEB en fin d’année scolaire qui validera définitivement la place.

Place obtenue ou liste d’attente

À l’issue de cette étape commune à tous les parents, deux scénarios peuvent se présenter dans les écoles dites complètes (quand la demande en places est supérieure à la capacité de l’école) :

  • votre enfant a obtenu une place dans l’école de premier choix : celle-ci vous contacte entre la fin février et le début mars et la procédure d’inscription est terminée. Reste à valider le tout par l’obtention du CEB.
  • Votre enfant n’a pas obtenu de place dans l’école de premier choix : à la mi-mars, la CoGI (commission de gouvernance des inscriptions) vous informe de la situation d’inscription. Autrement dit, vous savez quelle est votre place dans la liste d’attente de l’école de premier choix, si vous avez une place dans une école de deuxième, troisième, quatrième… choix ou si vous êtes aussi sur liste d’attente dans ces écoles.

Attendre ou ne pas attendre quand on est sur liste d’attente ? Les expert·es de l’enseignement croisé·es au fil des années nous ont toujours conseillé de dire aux parents de ne pas renoncer à leur premier choix. Évidemment, il est aussi conseillé de rester réaliste par rapport aux listes d’attentes. Si vous êtes 115e sur la liste d’une école de petite ou de moyenne taille, les chances sont infimes et mieux vaut alors opter pour la place obtenue dans une école de choix secondaire. Là encore, le site inscription.cfwb.be sera votre précieux allié pour suivre au jour le jour l’évolution des listes d‘attente.

PÊLE-MÊLE

Des dates à retenir :

  • jusqu’au 16 février : période d’inscription
  • mi-mars : si pas de place obtenue dans l’école de préférence, la CoGi vous informe de votre situation d’inscription (liste d’attente, place dans école de deuxième choix, etc.)
  • 22 avril : reprise des inscriptions dans les écoles disposant encore de places sur le principe du premier arrivé, premier servi
  • 19 août : les places obtenues (école de préférence ou autre) sont attribuées définitivement
  • 26 août : rentrée scolaire

Comment sont attribuées les places ?

Les écoles dites complètes attribuent d’abord 80% des places : 49,4% aux élèves prioritaires (fratrie, situation précaire, besoins spécifiques, interne, parent prestant), 20,4% aux élèves issus des écoles moins favorisées (ISEF pour indice socio-économique faible) et 10,2% à des élèves issus non issus des écoles ISEF. C’est ensuite la CoGI qui prend le relais pour l’attribution des 20% restants.

L’indice composite

C’est le ratio qui va servir à « départager » les élèves en cas d’égalité de situation. L’indice composite est composé de huit critères (géographiques, préférence, immersion, offre communale…).

Le site de référence

Mentionné auparavant, le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles inscription.cfwb.be est vraiment le passage obligé en cas d’interrogation, de besoin de précision sur le processus ou encore pour calculer son indice composite.

Le chiffre

Voilà qui devrait rassurer les parents concernés : en 2023, à l'issue de la fin de la période d'inscription (une semaine avant la reprise des cours), 96,37% des élèves avaient obtenu une place dans une des écoles de leur choix.  
    

À LIRE AUSSI

Décembre 1963 : Congé scolaire le samedi, ça pétrole ferme !

Crèche et école

Décembre 1963 : Congé scolaire le samedi, ça pétrole ferme !

Journée pédagogique à l'école : la garderie peut elle être payante

Crèche et école

Journée pédagogique à l'école : la garderie peut elle être payante

Travail scolaire : comment rendre son ado autonome ?

Crèche et école

Travail scolaire : comment rendre son ado autonome ?

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies