Société

La politique de l’autruche

Ce qui suit n’est pas une insulte adressée aux autruches qui ne sont que les simples victimes d’une expression créée par les êtres humains au mépris de tout respect pour cet animal qui a le droit de se protéger des tempêtes de sable comme il l’entend. Par contre, ce qui suit est un constat permanent qui demande plus que des réponses volatiles.

Alors que des crises majeures s’accumulent, les décisions prises au plus haut niveau ne semblent pas « coller » aux besoins fondamentaux des populations, ceux liés au fait de se loger, de se nourrir, bref de vivre décemment. La faute à un contexte général qui se déglingue entre climat qui se dérègle, économie torpillée par la spéculation, menaces de crises sanitaires et bras de fer guerriers meurtriers. Dans ce maelstrom toxique, les familles doivent se débattre. Confrontées à des réalités qui les dépassent, mais qui, au quotidien polluent leur bien-être, leur confort minimal, leurs finances et même leur santé mentale.

Tableau sombre ? À peine. Ici au Ligueur, nous recevons des lettres, des témoignages où des mamans, des papas font état de leur difficulté à nouer les deux bouts, impuissants devant l’explosion du prix de l’énergie et coût de la vie en général. Certains comme Sandra s’organisent, mais elle a conscience d’être privilégiée. D’autres familles n’ont pas les mêmes ressources.

Une société à réinventer

Face à cela, même si c’est un refrain maintes fois entonné mais pas toujours entendu, il s’agit de revoir sérieusement les priorités. La situation que nous vivons aujourd’hui, n’est pas le fruit du hasard. C’est l’aboutissement d’un vrai travail de sape social et écologique irréfléchi, où croissance à tout prix, destruction de l’environnement et soif de pouvoir politique ou économique forment une monstrueuse association de fait.     

Face à cela, certains mandataires politiques semblent plonger la tête dans le sable, à l’instar de nos oiseaux à long cou du début. Si la sobriété est préconisée, c’est pour les familles. Pour faire passer la pilule, on offre quelques aides de-ci-de-là, mais sans vraiment remettre les modèles de base en question. On conseillera aux autruches décideuses de sortir la tête du sable et de jeter un œil sur plusieurs livres pour enfants de la sélection du prix Versele qui traitent de ces enjeux. Leur efficacité dopée aux images et aux mots simples pourrait les inspirer afin de poser les fondations d’une société à réinventer plus solidaire, durable et équitable.

À lire aussi

Baromètre des parents : temps couvert

Société

Baromètre des parents : temps couvert

Prout : livre de la semaine

Loisirs et culture

Prout : livre de la semaine

Les familles récoltent les graines d’un projet collectif

Loisirs et culture

Les familles récoltent les graines d’un projet collectif

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies