Vie pratique

« Les vêtements anti-UV pour enfants sont-ils vraiment utiles ? »

« À la plage et dans les magasins, je vois de plus en plus de vêtements anti-UV pour enfants. Sont-ils vraiment utiles ? »
Géraldine, maman de deux enfants de 4 et 7 ans

Oui, à condition de bien les choisir et de bien les entretenir, ces vêtements sont une manière efficace de protéger la peau des enfants des effets nocifs des rayons du soleil.

  • Protéger leur peau est essentiel. Non seulement parce qu’elle est plus fine et donc plus sensible aux UV que celle des adultes, mais aussi parce que les effets du soleil s’additionnent tout au long de la vie. « Chez les enfants, la prévention est hyper importante, confirme Gwendoline Diet, dermatologue à l’hôpital Érasme (Bruxelles). Plus un enfant est exposé tôt, plus vite il épuisera son capital soleil. On sait aussi qu’avoir des coups de soleil très jeune augmente les risques de développer un cancer de la peau ».
    Et la meilleure des protections, rappelle-t-elle, est d’éviter de (trop) exposer les enfants : « Entre 10h et 16h, mieux vaut ne pas chercher le soleil et rester le plus possible à l’intérieur ou à l’ombre ». La Fondation contre le cancer recommande de ne jamais exposer les bébés de moins de 1 an au soleil. Pour les plus grand·es, l’idée est plutôt de limiter l’exposition, tout en prenant des précautions strictes. Le premier réflexe étant de leur faire porter un chapeau ou une casquette, ainsi que des vêtements couvrants.
  • D’accord, mais quels vêtements ? Un T-shirt en coton n’est-il pas suffisant ? « Un tissu classique plutôt léger, comme on en porte en vacances (coton, lin…), laisse passer presque 20% des UV, et quasiment un tiers quand il est mouillé, explique la dermatologue. Avec le temps et les lavages, les fibres vont s’élargir et la propriété du textile va encore diminuer ». Pour la spécialiste, les vêtements anti-UV (T-shirts, maillots…) ont donc toute leur utilité. Ils offrent en effet une protection élevée même lorsqu’ils sont mouillés, et sont donc particulièrement pratiques lorsque les enfants jouent dans l’eau ou au bord de l’eau. D’autant plus que l’eau et le sable réfléchissent les rayons UV. En limitant les zones à tartiner de crème solaire (qui reste de rigueur pour les parties du corps non couvertes !), ils ont l’avantage de faciliter la vie des parents et de diminuer également la quantité de substances nocives qui finit dans les océans...
  • Comment bien les choisir ? Dans le guide d’achat publié sur son site, Test-Achats conseille d’abord de vérifier l’indice de protection indiqué sur l’étiquette : « Tout comme les écrans solaires, les vêtements anti-UV sont caractérisés par un facteur de protection (UPF ou UV Protection Factor). Plus la valeur UPF est élevée, plus les rayons UV sont interceptés efficacement. Un facteur UPF de 40 est un minimum ».
    L’association de consommateurs et consommatrices recommande encore de les choisir légers et respirants, mais suffisamment couvrants et ajustés. Et précise que la protection offerte par un tissu dépend de sa matière, de sa couleur et de sa densité, l’idéal étant de privilégier le polyester et le nylon, les couleurs foncées et les tissages épais (au moins 190g/m2).
  • Comment les entretenir ? « La protection UV des vêtements peut diminuer avec le temps à la suite de l'exposition au soleil, des lessives et de l'usure », précise Test Achats. Qui donne les conseils suivants pour les maintenir en bon état : lavez-les à 30°C maximum (ou selon les instructions), n’utilisez pas de détergent agressif, de blanchissant ni d’assouplissant, ne les mettez pas au séchoir et ne les repassez pas à température élevée. Rincez-les également à l’eau froide après chaque utilisation à la plage, pour éliminer le sel et le sable, conservez-les au frais et au sec, lavez-les et séchez-les complètement après l’été avant de les mettre dans un sac jusqu’à l’année suivante. Enfin, remplacez-les s’ils sont endommagés.

À LIRE AUSSI

Brocante en famille, mode d’emploi

Vie pratique

Brocante en famille, mode d’emploi

Vaccin contre le HPV : je voudrais en savoir plus

Santé et bien-être

Vaccin contre le HPV : je voudrais en savoir plus

Troubles dys et aménagements raisonnables

Crèche et école

Troubles dys et aménagements raisonnables

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies