Développement de l'enfant

Quand l’ado se maquille, le parent pique un fard

Votre enfant a muté. Tout à coup, c’est un·e adulte en miniature (pas si mini) qui se tient face à vous. Et plus vite que vous ne l’auriez cru, le ou la voici maquillé·e. En tant que parent, il vous appartient de donner le ton.

En ce dimanche de fête, Marie-Lou*, 13 ans, s’est maquillée. Une première. Un trait de crayon au coin de l’œil. Quelques coups de brosse de mascara. « Elle est encore trop jeune pour se maquiller pour aller à l’école. Pour le moment, ce n’est qu’à des occasions particulières et en cercle restreint », explique Stéphanie*, sa maman.
Marie-Lou apprécie particulièrement les séances maquillage entre copines. « Elles se lâchent. Elles testent, c’est un peu comme un jeu. Je les laisse faire leur expérience ». Stéphanie est aussi à l’écoute de ses filles pour assouplir le cadre quand cela s’avère nécessaire comme pour Clarisse*, son aînée de 15 ans qui a une cicatrice autour de la bouche. « Elle avait envie de la cacher. Du coup, je l’ai emmenée en parfumerie choisir quelque chose d’adapté à sa carnation ».

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies