Loisirs et culture

Un an de plus, d’Ulrika Kestere (L’étagère du bas)

2023 se termine. Bienvenue 2024. Dit autrement : Un an de plus, d’Ulrika Kestere (L’étagère du bas). Un album sur le temps qui passe, vu ici à travers les anniversaires des uns et des autres. Et pour suivre, la chouette action de la Fédération Wallonie-Bruxelles, La Nuit des Bibliothèques Un doudou, un livre et au lit !, qui fête elle ses douze ans…

Un an de plus

Avec une nouvelle année, se profile pour chacunꞏe un nouvel anniversaire. Tel est le thème de l’album Un an de plus, d’Ulrika Kestere (L’étagère du bas) qui commence par ces mots : « D’abord, on n’a qu’une envie, c’est d’être plus vieux. Mais au bout d’un certain temps, beaucoup d’entre nous souhaitent redevenir jeunes. Étrange et surtout idiot, mais c’est comme ça ». La preuve, s’il était encore nécessaire de le préciser, que la littérature jeunesse peut amener de vraies réflexions existentielles, l’air de rien. La suite se déroule de manière très festive. On découvre comment chaque personnage animalier de l’histoire aime vivre son anniversaire : Bobo l’ourson, seul à se goinfrer, Léa la tigresse entourée de ses amiꞏes, Ture le caniche à chanter et danser avec les chats du quartier, etc. Igor le dragon, lui, se prépare à ses 843 ans tandis que le loup et le raton laveur se passeraient bien de ce rendez-vous qu’ils détestent ! Autant d’occasions de demander à son enfant comment, lui, aimerait vivre son anniversaire… Un an de plus (petite vidéo sympa de présentation sur le site de l’éditrice) est le quatrième album traduit en français aux éditions de L’étagère du bas d’Ulrika Kestere après Les voisins sauvages, Un pull pour Otto et Une hérissonne bien sensible . Cette illustratrice qui nous vient du nord de l’Europe a le trait joyeux et doux à travers un mélange de crayonnés, d’acryliques et de retouches numériques. Ses personnages virevoltent, accrochent le regard de l’enfant par leurs bonnes bouilles et transmettent une belle énergie. Et au moment de boucler cette chronique, nous découvrons qu’Ulrika Kestere vient de publier un cinquième album à L’étagère du bas : Plus de gâteaux ! C’est le cas de le dire et Bobo l’ourson devrait en être ravi.

Un doudou, un livre et au lit !

Nous avons un vrai coup de cœur pour la Nuit des Bibliothèques et nous ne devons pas être les seuls puisque le public est au rendez-vous depuis douze ans. Cela se passe pendant ces vacances d’hiver et durant tout le mois de janvier. A partir du 22 décembre 2023 en soirée et jusqu’au 31 janvier, les enfants et leurs familles seront invités à des lectures d’histoires en pyjama au cœur des bibliothèques ! Les doudous de vos enfants sont bien sûr les invités privilégiés de la manifestation. Pour les animations Au dodo les doudous !, les enfants sont invités à apporter leur compagnon fétiche à la bibliothèque pour qu’il puisse y dormir. Quand ils viendront le rechercher, ils découvriront, en images, les aventures vécues par leur peluche et pourront emprunter les livres qu’il a lus pendant la nuit. Lors d’ateliers doudou it yourself, il sera aussi possible de créer des doudous nés de l’imagination de votre progéniture et inspirés par les albums découverts. Initiées par la Bibliothèque centrale du Brabant, ces multiples animations sont proposées en collaboration avec une septantaine de bibliothèques publiques du réseau de la Fédération Wallonie-Bruxelles et bibliothèques locales du Brabant wallon, Hainaut, Liège, Luxembourg, Namur. Voici donc une manière originale de promouvoir ou de donner une autre dimension au rituel de la lecture du soir dans les familles, ces moments d’intimité, de plaisir partagé, pendant lesquels on peut se rencontrer, échanger, se confier, se blottir l’un contre l’autre… Et Diane-Sophie Couteau, directrice du service de la Lecture Publique, se réjouit que cela se passe dans les bibliothèques, des lieux pleins de vie : « Poussez la porte, vous y croiserez désormais des enfants en pyjama et des bibliothécaires qui n’ont de cesse que de proposer des activités et animations porteuses de sens. Alors… Envie d’une histoire ? Enfilez votre pyjama et rendez-vous en bibliothèque pour y laisser des voix ensorceleuses vous emmener vers un imaginaire réconfortant ». Cerise sur le doudou : toutes les activités sont entièrement gratuites !

Programme complet sur le site du réseau de bibliothèques publiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

A LIRE AUSSI

Françoise Wallemacq, reporter de guerre à hauteur d’enfant

Loisirs et culture

Françoise Wallemacq, reporter de guerre à hauteur d’enfant

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies