Loisirs et culture

Une étrange époque

Épidémie, masques, vaccins, nombres de malades et de décès, confinements, isolements, etc. Que restera-t-il dans l’imaginaire de nos enfants de ces infos anxiogènes, de cette enfance hors normes ? Quels mots utiliser face à leurs questions sans dramatiser ? Le livre jeunesse offre un soutien aux parents…

► Le pangolin n’y est pour rien

Dans le Ligueur du 7 octobre dernier, nous avions évoqué le documentaire La vie secrète des virus, paru chez Rue du Monde. Cette maison a également créé la collection Tous les futurs sont dans la nature, pour mieux comprendre le monde du vivant. Avec Le pangolin n’y est pour rien, de Laurana Serres-Giardi au clavier et Nathalie Dieterlé aux pinceaux, elle lève le voile sur un animal plus qu’étrange dont les enfants ont beaucoup entendu parler en 2020, parfois pour de mauvaises raisons.
Accompagné d’illustrations chatoyantes, le texte est truffé d’infos. On découvre qu’il existe huit espèces de pangolins, assez différentes. L’animal ne vit pas qu’en Chine et en Asie, mais également en Afrique. L’album invite donc aussi à découvrir certaines habitudes de vie sur ces deux continents. Surtout, le pangolin est l’animal le plus touché au monde par le trafic illégal et le braconnage. Son principal ennemi est… l’homme. Les Chinois et les Vietnamiens sont les principaux consommateurs de pangolins, même si la vente et la consommation y sont interdites depuis 2016, en accord avec la Convention sur le commerce international des espèces menacées (la CITES). Et si le coronavirus a été transmis via le pangolin à l’homme, c’est parce que celui-ci le chasse, le vend, le mange, envahit ses territoires et se met donc en contact avec cet animal qui ne fera jamais de mal à l’espèce humaine. Un livre bien utile pour mieux comprendre comment tourne le monde.
Le pangolin n’y est pour rien, de Laurana Serres-Giardi et Nathalie Dieterlé (Rue du Monde). À partir de 7 ans.

► 24 heures dans la peau du docteur

Auteur de la collection Qui est le coupable ?, chez Milan, Pascal Prévot met le lecteur, la lectrice (qu’il tutoie en écriture inclusive) dans la peau d’un médecin urgentiste. Avec un subtil jeu de va-et-vient entre les pages, il fait vivre de très près une journée dans un hôpital. Ce livre-jeu dont tu es le héros multiplie les anecdotes, mais aussi des fiches avec des définitions médicales. Courant d’un·e patient·e à l’autre, nous en apprenons plus sur l’asepsie, l’appendicite, l’échographie, les reins, etc. L’auteur propose dix cas via un parcours qui va de l’accueil des malades au traitement, en passant par le diagnostic. On saute de page en page, de salle en salle (dont la néonatalogie), pour récolter des infos et poser des choix en évitant les erreurs. Un vrai tournis ! Délirant également lorsqu’on croise un phoque ou un orchestre zloupowistanais… Il paraît que cette époque de pandémie pourrait susciter des vocations médicales : voici de quoi tester votre enfant et le familiariser avec cet univers professionnel unique.
24 heures dans la peau du docteur, de Pascal Prévot et Anne-Charlotte Gautier (La Martinière jeunesse). À partir de 7 ans.

► Pour toi, le confinement, c’était comment ?

Le confinement est moins sévère qu’au printemps, mais il est toujours là. Parents et enfants l’ont vécu de manière contrastée. Avec crainte, ennui, tensions, isolement. Mais aussi découverte de l’autre, d’une autre vie. Dans 24 saynètes amusantes, Arnaud Alméras et l’illustrateur Robin abordent l'isolement en famille, loin des grands-parents, de l’école, des ami·e·s à travers le regard touchant et drôle d’enfants. Grand classique en livre jeunesse : ces enfants sont personnifiés en animaux pour éviter une narration anxiogène ou dramatique. Cette pandémie planétaire laissera des traces dans la mémoire et l’imaginaire de la jeune génération. Voilà un album pour mettre des mots sur ce que chacun·e a ressenti.
Pour toi, le confinement c’était comment ?, d’Arnaud Alméras et Robin (Gallimard Jeunesse Giboulées) À partir de 6 ans.



Michel Torrekens

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies