Développement de l'enfant

À quel âge peut-on laisser son enfant seul ?

Timothée, 11 ans dans trois mois, n’a aucune envie de vous accompagner faire cette « petite course » que vous essayez de lui vendre à coup de « Allez, viens, on en a pour cinq minutes ! ». Plongé dans sa BD, il lève à peine les yeux et lâche : « Vas-y toi, je t’attends ici ». Passé le moment de surprise, vous vous dites : « Et s’il avait raison ? S’il était assez grand pour rester seul à la maison ? »

Amener son enfant vers une plus grande autonomie, n’est-ce pas le principe même de l’éducation ? Mais ce qui relève d’un choix pour certains parents peut être une obligation pour d’autres. Ainsi, Anne, maman solo d’un bonhomme de 9 ans, aurait préféré attendre.
« Je suis infirmière et travaille en horaire décalé. Une semaine sur deux, je bosse jusqu’à 20h et ne peux récupérer Mathéo à l’école. Impossible de payer une baby-sitter, mon salaire me permet à peine de boucler les fins de mois. Depuis un an, il rentre seul à la maison et attend sagement mon retour. Évidemment, au début, je n’avais pas l’esprit tranquille, mais je n’ai pas eu le choix. »

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies